Un univers de fictions pour vos séries, mangas, films et livres préférés
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1)Le début de la quête (fic smallville)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Mer 9 Aoû - 13:50

I) Le début de la quête



Disclaimer :

Smallville et ses personnages ne m’appartiennent pas
Smallville © The Warner Bros Television & DC Comics
Smallville created by Alfred Gough & Miles Millar

Superman © DC Comics
Superman created by Jerry Siegel & Joe Shuster

Cette histoire n’existe que pour le plaisir des fans. Je n’ai pas été payé pour l’écrire et n’en tirerais aucun avantage lucratif.

Droits :

Hormis les copyrights ci-dessus, cette histoire m’appartient dans sa totalité en vertu de la législation sur la propriété intellectuelle et de celle sur les droits d’auteur.

Interdiction formelle de reproduire, d’utiliser et/ou de diffuser cette histoire sans l’autorisation expresse de son auteur.


Partie 1: Une étrange affaire


Clark grimpait les marches du Lycée de Smallville. La journée était ensoleillée mais parsemée de nuages et d’un vent rafraîchissant en ce mois de mai.
Il arpenta les couloirs remplis de casiers et il finit par entrer dans les locaux de la Torche. Il aperçut Chloé en train de travailler sur son ordinateur comme d’habitude mais elle n’était pas seule. Non loin d’elle, un garçon d’une quinzaine d’années scrutait le mur des Bizarreries avec attention. Il était presque aussi grand que Clark et possédait des cheveux bruns assez courts.

Clark (souriant): On dirait que tu as trouvé un nouveau reporter.
Chloé (relevant la tête): Salut Clark! Je te présente Gabriel Smith. Il est nouveau au Lycée et il est intéressé par le journalisme.

Le dénommé Gabriel lui tendit une main que Clark saisit. De par sa force surhumaine, Clark aurait du voir le visage du nouveau se crisper de douleur ou encore entendre ses os craquer lorsqu’il la saisit mais il ne se passa rien. Le visage de Gabriel restant aussi serein que quelques secondes auparavant. Le jeune Kent pensait qu’il devait mieux maîtriser sa force, ou bien que son interlocuteur était peut-être affecté par les météorites.

Gabriel: Ravi de faire ta connaissance, Clark. Chloé m’a dit que tu l’aidais à écrire des articles sur la Torche.
Clark: Oui, c’est vrai. Il y a beaucoup de choses à faire et même à deux, ce n’est pas simple. Un nouveau journaliste est le bienvenu ici.
Gabriel: Ce journal de lycée semble être plus intéressent que le journal de la ville, il est donc normal de vouloir en aider les chroniqueurs.

Gabriel se retourna ensuite vers le Mur des Bizarreries, posant la main sur un photo montrant une météorite en train de s’écraser.

Gabriel (de dos): Dommage de ne pas avoir de tels pouvoirs…ça pourrait s’avérer utile et pas seulement dans le journalisme…

Clark fut un peu mal à l’aise suite aux paroles de Gabriel. Mais il fut rassuré lorsqu’il se retourna vers lui, en riant.

Gabriel: Je plaisante! Franchement, je plains les personnes touchées par cette pluie de météorites. Vivre avec ce genre de dons ne doit pas être facile.
Clark: Oui, je pense aussi.
Gabriel: Bon, je dois aller voir le proviseur. Il doit me donner un casier. A plus tard.

Et il sortit de la pièce. Clark, intrigué, le passa aux rayons X mais contrairement à ce qu’il supposait, il n’y avait aucune trace de Kryptonite sur son squelette.
Le jeune Kent se retourna ensuite vers Chloé, qui pianotait toujours sur son ordinateur.

Clark(se penchant derrière elle): Tu travailles sur quoi?
Chloé: Un fait étrange, comme d’habitude!
Clark: Quel genre?
Chloé: Tu te souviens du maire Tate qui a été mis en prison il y a pas longtemps pour le meurtre de Louise, la grande tante de Lana?
Clark: Oui, pourquoi?
Chloé: Parce qu’il est subitement tombé dans un coma profond.
Clark: Dans le coma? Mais comment?
Chloé: Ça va te sembler bizarre mais c’est comme si on lui avait ôté ses cinq sens.
Clark: Tu veux dire qu’il est sourd, aveugle…
Chloé: …muet et insensible au toucher et à l’odorat.
Clark: Tu as des précisions?
Chloé: Oui. Il semblerait que ce ne soit pas la première fois qu’il arrive quelque chose de ce genre.
Clark: Quels sont les précédents?
Chloé: Pour l’instant, je n’ai trouvé que deux évènements similaires les deux derniers jours. Un certain Davis Robertson, petit dealer de Métropolis et Kyle Summer, bras droit de Morgan Edge.

Clark pâlit en entendant ces noms. Il avait fait les connaissances de Davis et Kyle pendant son exil à Métropolis. Et à part Morgan Edge, c’étaient les deux seules personnes au courant pour ses pouvoirs.
Il sentit tout d’un coup son estomac se nouer en pensant qu’il y avait une autre personne au cours pour son secret…Pete.

Chloé: Tiens, j’ai reçu un e-mail.
Clark (revenant sur terre): De qui?
Chloé: C’est la mère de Pete. Elle m’écrit pour me dire que…

Et elle s’arrêta de lire, soudain blanche comme un linge. Clark eut aussitôt peur qu’il soit arrivé quelque chose à son meilleur ami, comme il venait de l’imaginer.

Clark (stressé): Qu’est-ce qu’il y a, Chloé?!
Chloé (les larmes aux yeux): Pete…il…il est tombé dans le coma, ce matin.

Et elle se jeta dans les bras de Clark, ne pouvant empêcher des larmes de couler sur ses joues. Il la serrait chaleureusement. Des larmes coulaient également de ses joues.
C’est alors que Jason et Lana entrèrent dans la Torche. Lana sentit malgré elle son cœur se serrer en voyant Chloé dans les bras de Clark.

Lana: Qu’est-ce qu’il y a?
Clark (tête baissée): Pete est tombé dans le coma.

Chloé se rassit ensuite sur sa chaise, en essayant d’essuyer ses larmes tant bien que mal. Quant à Clark, il était resté debout, le regard fixé sur le sol, ses poings serrés alors qu’il tentait d’arrêter ses larmes.

Clark: Chloé, je vais voir la mère de Pete à Wichita. Appelle-moi sur mon portable si tu as du nouveau.

Et il sortit de la pièce. Lana le suivit.

Lana: Clark, attends!

Il s’arrêta, sans se retourner. La jeune fille essayait de trouver les mots pour le réconforter mais savait que c’était inutile.

Clark: Lana, je n’ai pas de temps à perdre.
Lana: Tu ne veux pas que je vienne avec toi?
Clark (voix dure): Non. Pete est mon meilleur ami. Quand on était mômes, on s’était promis d’être toujours là pour épauler l’autre en cas de coup dur. Dans un certain sens, c’est ma faute s’il est dans cet état.
Lana: Que veux-tu dire?
Clark: Que confier ses secrets à ses amis ne sert qu’à les emmener loin ou à les faire souffrir.

Et il s’en alla, laissant méditer sur les paroles qu’il venait de prononcer.
Elle sentit alors une présence derrière elle. Elle se retourna et vit Gabriel, appuyé contre l’un des murs, le regard vague.

Lana: Désolé, je ne t’avais pas entendu arriver. Tu t’appelles Gabriel, à ce que m’a dit Chloé.
Gabriel: En effet. Clark est un ami fidèle, tu as de la chance.
Lana: Que veux-tu dire?

Gabriel tourna la tête vers elle et sourit.

Gabriel: Je veux dire que cent fois, il a voulu te révéler son secret mais qu’il a eu le courage de ne pas te le dire. Car en faisant cela, il aurait fait posé sur tes épaules un fardeau bien plus lourd que tu ne puisses imaginer.

Et il partit lui aussi sans rien dire, laissant Lana plus que perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
tom-el
Animal
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 26
Localisation : smallville
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Mer 9 Aoû - 21:47

bonsoir laurent!
et oui c est bien moi!

tu dois vraiment aimer le prenom "gabriel" pour nommer tes personnages ainsi lol Basketball

en parlant de lui, vu la facon dont tu nous l aas presenter , je suis sur qu il n est pas la pour faire jolie lol Exclamation hihihi

et puis , les petites remarques ironiques, et le fait qu il n est pas broncher lorsque clark lui serra la main assez fort ,eest tres suspect a mes yeux....
tkt tu me connais je suis perpiscaces ( c est comme ca que ca s ecrit ? mmm)

enfin et puis "les coma" des personnes connaissant les pouvoirs de clark....humhum c est louche ...
mais pourtant ca tate ne connaissait pas lui les pouvoirs de clark ... alors je dois avouer que je suis presque sur que ce soit bien a cause du secret de clark quils sont dans le comas aujourd hui mais concernant tate..... Suspect

tu vois c est mon premier com dans ce forum !

ps: tu m avais bien prevenu que ce forum etais encore nouveau , mais a ce point ? lol bon ca va on va te faire de la pub! lol sunny

bises,
rachel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia
Admin
avatar

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Sam 19 Aoû - 4:17

bon, je sais pas, ça va faire la combien de fois que je lis le debut de cette fis? lol, tellement que je sais plus quoi dire pour etre originale lol.

Bref, met la suite rapidement histoire que tu passes par la suite à des toutes nouvelles fic Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Sam 26 Aoû - 22:06

Oui, je sais, Malicia mais il faut bien commencer par quelque chose.Cette fic est la première que j'ai écrite, donc ça me laisse un peu de temps pour penser à une nouvelle fic. Smile

Merci à toi aussi Rachel, j'espère que de nouveaux membres viendront rapidement.

Bon en attendant, la suite!

Partie 2: L’enquête de Clark


En peu de temps, Clark arriva à l’hôpital de Wichita. C’était un grand bâtiment, plus moderne que celui de Smallville. Clark mit du temps à trouver son chemin mais il finit par trouver la chambre de Pete. Il entra dans la chambre de son ami, dont la mère était à son chevet. Elle avait les traits tirés et on voyait sur ses joues des traces de larmes séchées.

Mère de Pete: Bonjour Clark. Chloé a reçu mon message apparemment mais tu as fait vite. Mon mari ne sera pas là avant une demi-heure.
Clark: J’ai fait le plus vite possible. Quand est-ce que c’est arrivé?
Mère de Pete: Il y a environ trois heures. Il revenait de l’école quand il est tombé dans cet état. Il paraît que les caméras de sécurité d’une banque des environs a filmé ce qui s’est passé mais je ne l’ai pas vu.
Clark: Je vais faire mon possible pour retrouver celui qui t’a fait ça, Pete. Tu as ma parole.

Il observait le visage pâle de son ami. Pourtant, une expression sereine était lisible sur son visage, preuve qu’il ne souffrait pas. Pourtant, Clark serrait les poings de se sentir à ce point impuissant devant la détresse de celui qui avait toujours été là pour le conseiller et l’écouter. Une larme était visible sur sa joue, brillant tel un diamant dans la lumière du jour.
Il repartit, incapable de rester une minute de plus devant un tel spectacle. Non pas en direction du Lycée mais du manoir des Luthor.

Il fit une entrée fracassante dans le bureau de Lex qui surveillait les actions de la société Luthor Corp sur son ordinateur. L’amitié qui les liait n’était plus redevenue complètement comme avant mais Lex faisait tout son possible pour se faire pardonner. Clark lui en voulait depuis la fois où il avait découvert sa salle secrète du manoir qui contenait toutes ses découvertes sur les météorites, les grottes et bien sûr, Clark.

Lex (souriant): Que me vaut cette visite, Clark?
Clark (voix dure): Lex, j’ai besoin de ton aide.
Lex: Tu sais que tu peux tout me demander, alors je t’écoute.
Clark: Pete est tombé dans le coma d’une façon plutôt mystérieuse il y a trois heures. La caméra de la banque de Wichita aurait filmé ce qui s’est passé et je voudrais savoir si…
Lex: Si je pouvais obtenir l’enregistrement et te le fournir. Comment s’appelle la banque?
Clark (air reconnaissant): Merci Lex. C’est la Wilson national Bank.
Lex: C’est une filiale Luthor Corp. Ils devraient pouvoir me l’envoyer sur mon ordinateur en peu de temps. Je vais les contacter.

Lex décrocha son téléphone et appela le numéro de la banque.

Lex: Allô, Lex Luthor à l’appareil. J’aimerai que vous m’envoyez l’enregistrement dans la vidéo de la caméra de surveillance extérieur de la banque Wilson de Wichita. Merci.

Et il raccrocha. Clark vit alors un e-mail apparaître sur l’écran.

Clark (surpris): Ils ont fait vite!
Lex: Mon nom m’ouvre pas mal de portes. Viens voir.

Il ouvrit le e-mail et lança la vidéo. Ils virent Pete marcher tranquillement sur le trottoir puis ils virent un homme, peut-être un adolescent, portant une capuche bleue sur la tête, marcher dans sa direction.
On ne pouvait pas voir le visage de l’inconnu mais on voyait ses lèvres remuées. Puis il tendit une main vers Pete, d’où sortit un rayon lumineux avant que Pete ne s’effondre. L’inconnu sortit ensuite du champ de la caméra.

Lex: C’est vraiment très étrange.
Clark: Si seulement on savait ce qu’il lui a dit!
Lex: Il a dit «Tu n’es pas mauvais mais tu connais le secret. Tu vas donc tomber dans un long sommeil pour oublier.»
Clark (étonné): Tu lis sur les lèvres?
Lex (nostalgique): Oui. Quand j’étais petit, je m’amusais à lire sur les lèvres de mon père pour savoir ce qu’il disait à ses associés afin de me tenir au courant de tout. En tout cas, on ne sait pas grand chose de plus sur l’agresseur de Pete.
Clark: Je vais me renseigner pour voir s’il ne fait pas partie de ceux qui ont été touchés par la pluie de météorites.
Lex: D’accord. Je vais enquêter de mon côté et payer les frais d’hôpitaux de Pete. C’est malheureusement tout ce que je peux faire pour lui en ce moment.

Lex semblait sincèrement désolé de ne pas l’avoir beaucoup aidé mais maintenant, Clark avait une piste et il était bien décidé à la suivre.

Clark: Merci pour ton aide, Lex.
Lex: Tu sais que tu peux compter sur moi, Clark.

Le jeune Kent sortit du manoir. Il retourna au Lycée pour voir Chloé. Il voulait lui demander de lui fournir la liste des personnes présumées d’avoir été affectées par les météorites dont s’était servi Van pour assassiner plusieurs personnes.
Mais il tomba sur Lana peu de temps avant de pouvoir atteindre la Torche.

Clark: Salut Lana. Je suis désolé mais je dois voir Chloé de toute urgence.
Lana: J’ai juste une question à te poser.
Clark (de plus en plus pressé): Je t’écoute.
Lana: Est-ce que Pete était au courant pour le secret que tu me caches?

Clark resta pétrifié. Il ne savait pas s’il devait encore lui mentir à ce sujet, ou bien lui révéler une partie de la vérité.

Clark (d’un air sombre): Oui, il était au courant.
Lana (inquiète): Est-ce que son départ et son soudain coma a un rapport avec ça?
Clark: Son départ, oui. Quant à son coma, je n’en suis pas sûr. Maintenant, je dois aller voir Chloé. Rejoins plutôt Jason, il paraît qu’il y a un match important pour les Crows aujourd’hui.
Lana (énervée): Parce que tu crois que je vais te laisser enquêter seul pendant que je serais avec Jason?!
Clark (le regard dur): En partant à Paris, tu as choisi d’oublier Smallville et les amis que tu y avais laissé. Mais moi, je reste fidèle à ceux qui ont confiance en moi. J’ai fait une promesse à Pete et même si ça prend du temps, je la respecterai!

Puis, il repartit en direction de la Torche, d’un pas rapide, laissant une Lana gênée et coupable derrière lui. Mais Jason avait tout entendu et se dressa devant Clark avant qu’il n’arrive jusqu’au journal du Lycée.

Clark: Jason, je n’ai pas le temps de parler.
Jason: Et bien, tu vas le prendre! Je n’ai pas apprécié la façon dont tu as parlé à Lana et tu vas aller t’excuser tout de suite!
Clark: Je n’ai dit que la vérité. Maintenant, écarte-toi.

Jason voulut frapper Clark mais ce dernier arrêta son poing sous les yeux de Lana. Le jeune Kent tenait toujours le poing de Teague dans sa main. Il se mit à le serrer de plus en plus fort.
Sous la pression et la douleur, Jason tomba à genoux.

Jason: Arrête! Pitié!
Clark: Je te conseille de ne plus essayer de te mettre sur ma route! La vie d’un de mes amis est en jeu et je n’ai pas de temps à perdre avec ce genre de bêtises!

Clark souleva alors Jason par le col de sa chemise et le projeta sur le sol avant de repartir d’un pas décidé vers la Torche.
Jason s’adossa à un casier, toujours à terre. Il tenait sa main droite avec l’autre main. Il sentait que sa main était sûrement cassée.
Lana s’agenouilla auprès de lui.

Lana: Est-ce que ça va?
Jason: Je crois…On peut dire qu’il a une sacrée force…
Lana: Pour Clark, rien ne passe avant ses amis.
Jason: Mais tu es son amie, non?
Lana (la tête baissée): A vrai dire, je ne sais plus…Il s’est passé pas mal de choses pendant mon absence et même s’il ne dit rien, je pense que Clark m’en veut de ne pas avoir été là.
Jason: Mais il n’en a pas le droit!
Lana: Il le sait et c’est pourquoi, il se tait. Mais maintenant que la vie de Pete est menacée, c’est son unique priorité. Tu as été un obstacle sur sa route et tu aurais pu le payer cher, Jason.
Jason: Le payer cher? J’admets qu’il est fort mais ce n’est qu’un lycéen. Pas un super héros!
Lana: Tu serais surpris du nombre de personnes qu’il a sauvé depuis ces trois dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Malicia
Admin
avatar

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Dim 27 Aoû - 1:06

Commentaire 2 : idem que l'an passé... geek

non je rigole, bon bah, enfaite, j'ai un peu la flemme de le relire une 4eme fois, mais je sais que c'est toujours bien Very Happy bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 4 Sep - 23:14

Partie 3: L’inconnu dévoile ses secrets


Pendant ce temps-là, Clark avait imprimé toute la liste faite par Chloé et qui ne comportait pas moins d’une cinquantaine de noms. Il la lut en quelques secondes mais malheureusement, elle ne contenait le nom d’aucune personne susceptible d’avoir attaqué Pete.
Clark releva alors la tête, comme s’il venait d’avoir une idée.

Clark (se penchant vers Chloé): Chloé, qu’est-ce que tu sais sur Gabriel?
Chloé (redressant la tête): Pas grand chose, pourquoi?
Clark (pensif): Trouve tout ce que tu peux sur lui et vérifie aussi s’il n’était pas présent à Smallville durant la pluie de météorites.
Chloé (étonnée): Et toi, tu vas où?
Clark: J’ai peut-être une piste de mon côté. Je vais aller la vérifier.

Clark partit en super vitesse en direction des grottes amérindiennes.
Il entra dans les grottes avec la clé octogonale dans sa poche.
L’atmosphère était lourde et il y avait peu de lumière dans la caverne ancienne.
Finalement, il sortit de son jean la pièce de métal et s’approcha de la fente octogonale. Des gouttes de sueur commençaient à perler sur son front. Il savait ce qui allait se passer si jamais il l’encastrait dans la paroi mais avait-il le choix?

……: Ce ne sera pas nécessaire, Kal-El.

Clark fit volte-face et aperçut un garçon adossé contre l’une des paroi de la grotte. Lorsqu’il sortit de l’ombre, le jeune Kent vit que ses soupçons étaient fondés.

Clark: Gabriel! Est-ce que c’est toi qui a fait du mal à Pete?!
Gabriel (souriant): Ton ami se réveillera dans une dizaine d’heures. Et il aura tout oublié du secret qui pèse sur ses épaules.
Clark (surpris): Je ne comprends pas…
Gabriel: Pete Ross est un ami sincère mais il n’a pas les épaules assez larges pour garder un tel secret pendant encore longtemps. Il vaut mieux donc qu’il ait tout oublié. Et pour cela, il devait rester dans ce coma provisoire durant vingt-quatre heures.

Gabriel fit quelques pas. Il mit sa main devant lui et comme par magie, la clé octogonale vola jusqu’à lui. Clark fut tellement surpris qu’il ne pensa même pas à la reprendre.

Gabriel: Il est normal que tu t’interroges, Clark. J’arrive dans ta vie du jour au lendemain et j’efface de la mémoire d’un de tes amis, un secret que tu as mis des années à lui confier. Mais si je suis ici, c’est parce que j’ai répondu à ton appel.
Clark: Mon appel?
Gabriel: Il y a quelques mois, le premier sceau a été brisé.
Clark: Quel sceau?
Gabriel: Le poignard d’Era-El, confié aux Kawatchees dans le but de te venir en aide. Il a été détruit par ton ennemi et cela m’a réveillé. Malheureusement, j’ai dormi longtemps et j’ai mis un peu de temps à m’adapter à cette époque et à te retrouver.
Clark: Et Gabriel, c’est ton vrai nom?
Gabriel: Oui, même s’il se prononce mieux Gabri-El que Gabriel mais bon. Je veux bien répondre à tes questions mais je ne pense pas que cet endroit soit adéquate.
Clark: Où veux-tu aller?
Gabriel: A toi de me le dire. Je ne connais pas très bien cette ville.

Clark l’emmena donc dans son loft, où ils seraient tranquilles pour parler d’un sujet si délicat.

Clark: Est-ce que tu as les mêmes pouvoirs que moi?
Gabriel: Cesse donc de tourner autour du pot. Oui, je possède les mêmes capacités que toi et oui, je suis kryptonien.
Clark: C’est quoi cette histoire de sceau?
Gabriel: Il existe quatre sceaux et donc, quatre gardiens en sommeil. Je suis le premier à s’être réveiller mais sûrement pas le dernier. Au fur et à mesure que ton ennemi sombrera vers le mal et que tu t’éveilleras au bien, ils se réveilleront.
Clark: Mais qui est l’ennemi?
Gabriel: Ne fais pas l’innocent, Clark. Tu sais qui il est et tu l’as toujours su.
Clark (tête baissée): Lex…

Gabriel acquiesça de la tête.

Gabriel: Tu dois comprendre que tout n’est pas blanc ou noir dès le départ, mais ça le devient petit à petit. Tu as choisi le bien depuis que ta plus tendre enfance et tu as renforcé ton choix en résistant à Jor-El. Quant à Lex Luthor, il fait tout pour ne pas finir comme son père sans même savoir que ses efforts sont vains et qu’il deviendra pire, bien pire que lui…

Clark resta un long moment sans rien dire. Gabriel comprenait sa gêne et décida de partir, laissant le jeune Kent seul avec ses sombres pensées.

Dans les grottes amérindiennes, Gabriel s’était adossé à une paroi, les yeux fermés.

Gabriel: Jor-El, pourquoi as-tu mis Clark sur une fausse piste en jouant aux pères prêts à tout pour l’obliger à suivre un destin déjà tracé?

C’est alors qu’une sorte d’hologramme d’un homme, si bien fait que l’on aurait juré qu’il était réel, sortit de la paroi et marcha vers Gabriel.
Il ressemblait beaucoup à Clark mais en plus âgé et possédait des cheveux virant au gris. Il portait une longue toge blanche avec sur son torse, le symbole en forme de 8 dans un pentagone qui avait été gravé sur le torse de Clark pendant plusieurs mois.

Jor-El: C’était nécessaire. En faisant cela, il concentrait ses pensées sur moi et non sur Lex Luthor.
Gabriel: A quel stade de sa descente est Lex?
Jor-El: Si l’on en croit l’échelle que j’avais élaboré, allant de 1 à 10, il suit l’étape quatre.
Gabriel: Ce qui signifie que le bien est encore présent en lui mais que le mauvais côté prend de plus en plus le dessus.
Jor-El: Oui. Lorsqu’il aura atteint l’étape sept, nous ne pourrons plus rien pour lui.
Gabriel: De toutes façons, il est inscrit dans son destin de devenir l’ennemi de Kal-El et même s’il tente de lutter, ce sera inutile.
Jor-El: Je le sais aussi. Crois-tu que Lana Lang soit l’élue?
Gabriel: Je n’en suis pas certain. Il y a une autre prétendante à ce titre à présent.
Jor-El: La fille du feu?
Gabriel: Oui. Elle a également toutes les capacités mais ce sera à Clark de décider laquelle il choisira.
Jor-El: Par contre, restons vigilants en ce qui concerne Chloé Sullivan.
Gabriel: Ne crains rien, je la surveille de près. Elle n’est pas loin de tout découvrir mais je sais comment m’y prendre pour la détourner de ses recherches…
Jor-El: Au fait, que sais-tu à propos des trois autres sceaux?
Gabriel: J’ignore où ils se trouvent précisément, mais l’un d’eux se situe non loin d’ici. Je t’avertirai si j’ai du nouveau.

Jor-El disparut. Gabriel fit quelques pas pour sortir de la grotte puis fit un bond en avant pour ensuite s’envoler haut dans les airs à une vitesse dépassant de loin la vitesse du son.

Le lendemain, Gabriel retourna à la Torche pour voir Chloé qui dormait sur son ordinateur. Le kryptonien se glissa doucement derrière elle et regarda l’écran. Elle avait passé la nuit à chercher des informations sur Gabriel. Elle n’avait apparemment rien trouvé et c’était normal. Gabriel pianota en supervitesse sur le clavier et entra des données le concernant comme un faux extrait de naissance, une biographie assez complète et divisée en différents sites pour que cela ne paraisse pas trop simple à la jeune journaliste. Gabriel profita de son sommeil pour passer aux rayons X tout le bureau mais sans trouver ce qu’il cherchait. Il s’approcha ensuite de Chloé et se pencha à son oreille.

Gabriel: Il est peut-être temps de se réveiller, mlle la journaliste.
Chloé (d’un air somnolent): Lana, c’est pas encore l’heure…
Gabriel: Les cours commencent quand même dans un quart d’heure.

En entendant ça, Chloé se redressa. Elle se retourna ensuite vers Gabriel qui lui faisait un sourire radieux. La jeune fille glissa un coup d’œil vers son ordinateur mais il n’y avait que la page d’accueil et aucun site compromettant.

Chloé: Qu’est-ce que tu fais là, Gabriel?
Gabriel: Je suis venu t’apporter un café et te dire que Clark ne pourra pas passer ce matin.
Chloé (surprise): Pourquoi?
Gabriel: Un de ses amis du nom de Pete, je crois, est sorti du coma ce matin et il a tenu à rester à son chevet.
Chloé (ahurie): Quoi?! Mais ça ne doit faire que 24 heures qu’il est tombé dans le coma?!
Gabriel (l’air innocent): Le rétablissement de ton ami ne te fait pas très plaisir, on dirait?
Chloé: Non, au contraire. C’est juste que d’habitude, les gens ne s’en sortent pas si facilement à Smallville. Je suis heureuse pour Pete. (Chloé prit le gobelet et but une gorgée). Hum…il est délicieux ton café!
Gabriel: Il vient du Talon. Bon, tu devrais peut-être te passer un peu d’eau sur le visage, t’as l’air crevée.
Chloé (souriante): T’as raison.

Chloé sortit de la Torche, laissant Gabriel, un sourire malicieux aux lèvres. Ce dernier sortit quelque chose de sa poche, qu’il inséra dans l’ordinateur.



Laurent94


PS: Je sais, c'est une vieille fic mais il faut bien en mettre sur ce forum et j'en ai pas des tonnes. Profite en pour mettre la tienne, ça permettra à Sephi de mesurer à quel point tu es douée pour écrire. Wink

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Malicia
Admin
avatar

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 4 Sep - 23:18

lol, tu parles à qui là? mdr

A MOI ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephiroth
Sage
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 29
Localisation : Panda Land ^^
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 4 Sep - 23:23

LOL, mais t'as pas compris que c'était pour blaguer lol?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 4 Sep - 23:23

Evidemment que c'est à toi que je parle! lol!
Allez, ne nous fais pas attendre plus longtemps et dépêche toi de la publier, stp.

Souhaites-tu que nous fassions un sondage pour te prouver l'engouement futur pour cette fic? Wink

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Sephiroth
Sage
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 29
Localisation : Panda Land ^^
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 4 Sep - 23:25

LOL nah mais arrète là, c'est plus drôle xD... je sais que Malicia, c'est une pro dans l'écriture, par rapport à moi xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia
Admin
avatar

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 4 Sep - 23:49

ok ok

je la publi

j'avais envie avant de me faire désirai lol

je crois que vous avez réussi à sattisfaire ce petit caprice lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 4 Sep - 23:52

Ah le caprice des dieux, c'est embêtant parfois! lol!

J'espère que Sephi fera un petit effort pour toi mais je ne te promets rien. Son caractère imprévisible fait que ses actions sont impossibles à prévoir. Neutral

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Sephiroth
Sage
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 29
Localisation : Panda Land ^^
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 4 Sep - 23:54

Gniark Gniark on verra, même moi, je suis parfois surpris de mes choix imprévisibles scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Sam 9 Sep - 1:09

Partie 4: La fin d’une relation éphémère


Jason était sortit de l’hôpital le matin même. Sa fracture au poignet n’était pas très grave et d’après les médecins, il serait guéri en deux ou trois semaines.
Lana et lui venaient d’arriver au Talon quand ils virent Clark au bout de la rue, le visage plus préoccupé que jamais. Jason, sentant la colère l’envahir, voulut aller le voir pour s’expliquer sur ce qui s’était passé la veille. Mais Lana lui commanda de l’attendre dans l’appartement au dessus du Talon pendant qu’elle parlait à Clark. Jason s’exécuta donc, son orgueil blessé.

Lana se dirigea vers Clark, avec sur le visage, une expression impassible.

Lana (voix glaciale): Bonjour Clark.
Clark (sortant de ses pensées): Oh! Salut Lana. Tu présenteras mes excuses à Jason pour hier, je me suis emporté et je comprendrais s’il me vire de l’équipe…

Et il continua sa route, sans rien ajouter, toujours aussi préoccupé mais elle se dressa devant lui. Clark commençait à sentir tous ses sentiments, qu’il avait refoulés, revenir à la surface. Un mélange d’amour, de peine et de colère perturbait son âme.

Lana: Tu ne continueras pas à jouer à ce jeu là plus longtemps!
Clark(soupirant): Mais je ne comprends pas ce que tu veux à la fin!
Lana: Comment ça, ce que je veux?
Clark: Oui! Un jour, tu veux arrêter tout contact sous prétexte que tu veux tourner la page et être avec Jason et l’autre, tu essaies de me retenir et me demande de te dire mon secret! Tu n’as pas le droit de jouer avec les sentiments des gens, Lana! Alors regarde-moi dans les yeux et dis-moi clairement ce que tu veux!

Lana, sans plus attendre, se jeta sur Clark et l’embrassa. Le jeune Kent n’y comprenait plus rien. Pourtant, il se résista pas, au contraire, même. Ce baiser, si intense, dura quelques instants, puis Lana recula. Le kryptonien était un peu désorienté, ne sachant plus où s’en tenir avec la fille de ses rêves.

Lana (voix douce): Tu as ta réponse, Clark.

Du Talon, Jason avait assisté à toute la scène. Il était fou de rage et sortit précipitamment du café, en se ruant sur Clark comme un sauvage.

Jason: Clark, tu vas me le payer!

Clark esquiva Jason instinctivement mais ce dernier continua sa course et atterrit sur la route.
Malheureusement, il vit trop tard la voiture arriver vers lui à toute vitesse et même Clark ne put rien faire pour le sauver.
Jason fut percuté par la voiture puis se retrouva sur le sol, sans connaissance.
Lana accourut vers lui, ses yeux se remplissant de larmes.

Lana: Jason! JASON!!!

Plusieurs heures passèrent pendant lesquelles Clark et Lana attendirent que les médecins viennent leur apprendre du nouveau sur l’état de Jason.
Finalement, il fut emmené dans une chambre mais ayant besoin de repos, ils attendirent dehors. Lana était déchirée par les remords alors que Clark pensait que c’était une fois de plus sa faute si ses proches souffraient.

Lana: Je n’aurais pas dû…
Clark: Même si tu ne m’avais pas embrassé, il m’aurait quand même attaqué. C’est de ma faute, si je lui avais fait des excuses avant, il ne serait pas là.
…….: Vous avez raison, c’est entièrement votre faute.

Clark et Lana se retournèrent vers le nouveau venu. C’était une femme, aux cheveux roux, ayant peut-être la quarantaine, qui foudroyait littéralement Clark du regard.

……: Je m’appelle Geneviève Teague. Je suis la mère de Jason.
Clark (stressé): Je vais vous laisser maintenant que vous êtes arrivée.

Clark voulut partir mais la mère de Jason ne semblait pas prête à le laisser s’en aller.

Geneviève: Monsieur Kent, je vous préviens. Si vous avez quelque chose à voir avec l’accident de mon fils, je vous le ferai payer cher.
Clark: Ceci n’est qu’un accident. Et c’est aussi bien ma faute que celle de votre fils. Maintenant, à part si vous voulez me faire arrêter, je vais rentrer chez moi.

Et il sortit, lançant un dernier regard à Lana. Mais cette dernière ne le regardait plus et écoutait Geneviève Teague la harceler de questions.

Lorsque Clark sortit de l’hôpital, il vit que Gabriel l’attendait, le visage assez nerveux.

Clark: Qu’est-ce que tu fais ici?
Gabriel: T’aider bien sûr. Tu ne sais pas à qui tu viens de t’attaquer.
Clark: Je ne te suis pas.
Gabriel (visage tendu): Geneviève Teague est dangereuse. Mais ne t’en fais pas, je m’en occupe. J’ai juste un service à te demander.
Clark: Lequel?
Gabriel: Tu dois l’occuper pendant cinq minutes. C’est le temps dont j’aurais besoin pour le soigner.
Clark: Ok, je vais essayer.

Et ils entrèrent l’un après l’autre dans l’hôpital. Geneviève Teague était dans la chambre de Jason et Lana était partie prendre un café.
Clark entra dans la chambre.

Clark: Mme Teague.
Geneviève: Que voulez-vous encore?
Clark: Je suis venu m’excuser pour ce qui s’est passé et j’aimerai vous expliquer certaines choses, si possible.
Geneviève: Je vous écoute.
Clark: C’est que je préférerai que Lana soit là.
Geneviève: A votre guise.

Ils sortirent tous deux de la chambre. La mère de Jason sentit un léger courant d’air avant de refermer la porte mais elle n’y prêta pas attention.
Gabriel était dans la chambre. Il s’assit sur la chaise située juste à côté du lit et apposa ses mains sur le torse de Jason. Il se concentra pendant quelques secondes puis une lumière dorée se mit à briller de ses mains. Son visage montrait quelques signes de transpiration, preuve que l’effort qu’il faisait devait lui être pénible.

Gabriel (souriant malicieusement): Je vais te remettre sur pied, mais en échange, tu oublieras tout ce qui concerne de près ou de loin…Lana Lang.

Pendant ce temps, Clark essayait tant bien que mal de retenir Mme Teague mais Lana avait bien remarqué les regards furtifs que Clark lançait vers la chambre.

Geneviève: Dans un certain sens, je peux comprendre, monsieur Kent. Mais tant que mon fils n’aura pas repris conscience, je ne pourrais pas vous pardonner complètement.
Clark: Alors espérons qu’il se réveille vite alors!
Gabriel(par télépathie): Clark, c’est bon. Il est rétablit. Il devrait se réveiller d’ici une minute ou deux.

Croyant que Clark n’avait plus rien à dire, Geneviève se dirigea vers la chambre de son fils. Clark soupira de soulagement, ne se souvenant pas de la présence de Lana.

Lana: Qu’est-ce que tu mijotes, Clark?
Clark: Disons que je me rachète. Tu devrais aller le voir. S’il se réveille, il voudra sûrement t’avoir auprès de toi.
Lana: Mais Clark…
Clark: Nous parlerons de ça ce soir, dans ma grange. Je t’attendrais vers huit heures alors ne sois pas en retard.

Clark décrocha son plus beau sourire à Lana puis se retourna vers la sortie et partit. Lana ne savait plus vraiment où elle en était mais elle était sûre d’une chose. Ces sentiments pour Clark étaient toujours très intenses. Peut-être même plus qu’avant son départ.
Elle entra ensuite dans la chambre de Jason qui commençait à sortir du sommeil. Toutes ses blessures avaient disparu, même celle causée par Clark, la veille.

Jason: Que s’est-il passé? Je suis à l’hôpital?
Geneviève: Jason, ça va? Tu te souviens de qui je suis?
Jason: Oui, maman mais je ne me souviens plus très bien de ce qui s’est passé.
Lana (s’approchant un peu): L’important, c’est que tu sois réveillé.
Jason (relevant la tête vers elle): On se connaît?
Lana: C’est moi! Lana! Tu ne me reconnais pas?!
Jason (visage étonné): Non, excusez-moi, mademoiselle…Laura, c’est ça?

Lana resta interdite suite à ce que venait de dire Jason. Il ne se souvenait donc pas d’elle. Ils avaient pourtant passé plusieurs mois ensemble. Il lui avait dit tant de fois qu’il l’aimait. Ils avaient échangé tant de baisers et de tendresse. S’il l’avait oublié elle, pourquoi se souvenait-il de sa mère et de tout le reste? Peut-être était-ce la preuve qu’il ne tenait pas à elle?

Des sanglots commençaient à la remuer et au moment de laisser ses yeux déverser leurs larmes, elle quitta la chambre en courant.

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Malicia
Admin
avatar

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Sam 9 Sep - 2:46

ah oui, je me souviens, c'était ta fic où Lana sort completement de la mémoire de Jason. lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 11 Sep - 22:42

C'est vrai, je m'étais amusé à l'écrire.
En revanche, celui-ci est un peu différent. Bien que je l'ai écrit avant l'épisode III de star wars, la "chute" de Lex est un peu similaire à celle d'Anakin. Par contre, il est un peu long, je vais le mettre en deux parties.

Partie 5: La chute


Dans le manoir des Luthor, Lex se leva de son confortable siège et se dirigea vers le centre de la pièce. Son visage était masqué par l’ombre naissante de la pièce, par cette fin de journée. Il s’arrêta à un endroit précis où un minuscule bouton, presque invisible à l’œil nu, était présent. Avec son pied, il appuya dessus et parla à voix haute.

Lex: Lex Luthor.

Un cercle se dessina autour de lui et descendit tel un ascenseur. Une fois arrivé en bas, il se retrouva dans une minuscule pièce. Il avança vers un mur où une fente était visible. L’ordinateur incorporé dans la paroi scanna l’œil de Lex.

Ordinateur: Scan correct. Bienvenue Lex.

Une porte, jusqu’alors invisible s’ouvrit, et Lex pénétra dans un salle bien plus vaste. Tout ce que comportait la salle secrète du manoir est là, sauf la voiture.
Néanmoins, le milliardaire ne s’attarda pas sur les différents objets de la pièce et continua sa marche jusqu’à un bureau ultra-moderne. Sur les différents écrans étaient affichés les derniers rapports de ses chercheurs sur l’étude des météorites de Smallville.
Lex s’assit sur un fauteuil confortable avec un dossier de forme octogonal et se retourna vers l’un des écrans géants.

Lex: Activation du dossier Clark Kent.

L’écran afficha tout d’abord le bulletin d’adoption, puis sa carte d’identité, son permis de conduire, diverses biographies sur son enfance, des documents pris dans les dossiers de son père et ayant été trouvés par Chloé Sullivan.
Pourtant, rien ne semblait dévoiler le mystère que recelait ce garçon.

Lex: Activation de l’image 26 des grottes amérindiennes.

L’un des pans de la grotte apparut sur l’écran. Il représentait le symbole de Naman et Saguis, les deux frères ennemis.
Lex esquissa un sourire de dément.
Il ouvrit alors sa chemise et l’on découvrit une marque kryptonienne sur son torse munie de quatre bâtons mais la marque ne semblait pas encore complète.

Lex: Clark, nous allons bientôt savoir qui de nous deux est Naman et qui est Saguis…Ha…ha…ha…HA! HA! HA! HA! HA!


A la ferme des Kent, Clark attendait la venue de Lana même si leur rendez-vous n’était censé avoir lieu qu’une heure plus tard.

……: Fais attention, Clark. Lana va avoir un rôle très important dans ta destinée.

Clark se retourna brusquement et vit Gabriel, en train de regarder les livres posés sur l’étagère, le regard vague et le visage pensif. Le jeune Kent ne savait pas quoi penser de son nouvel ami. Il savait qu’il pouvait lui faire confiance mais ses précédentes expériences avec des prétendus envoyés du Krypton, comme Kara, l’avaient rendu méfiant.

Clark: Quel rôle?
Gabriel: Demande-lui de te montrer le tatouage qu’elle a en bas du dos. Il t’intéressera sûrement…
Clark: Un tatouage?

Mais Gabriel avait déjà disparu avant que Clark n’ait pu finir de parler. C’est alors que Lana entra dans la grange. La jeune fille avait encore les joues rougies par les larmes versés et une apparente tristesse était encore visible sur son visage angélique.

Lana: Salut Clark! Je sais que je suis un peu en avance mais je ne savais pas quoi faire donc je suis venue…
Clark: Comment va Jason?
Lana: Il est sorti du coma mais…(la voix pleine de sanglots) il m’a complètement oublié.

La lycéenne regarda discrètement Clark pour voir sa réaction mais elle ne vit qu’une profonde surprise sur son visage.

Clark: Comment ça, oublié? Il est amnésique, tu veux dire?
Lana: Non. Il se souvient de tout sauf…de moi.

Clark commença alors à comprendre la machination dont il était victime. Si Gabriel avait soigné Jason, c’est pour le disculper lui du poignet cassé de la veille et faire oublier à Jason l’existence de Lana.
Le mystérieux Gabriel réapparut alors dans la pièce.

Gabriel: Je n’avais pas le choix, Clark. Sa mère est dangereuse, je te l’ai dit.

Lana se retourna vers lui mais ce dernier continuait de regarder dans le vague, sans faire attention à elle.

Lana: C’est toi qui a soigné Jason?
Gabriel: C’est exact.
Lana (de plus en plus en colère): Et c’est toi qui lui a fait oublié qui j’étais?!
Gabriel (calme): J’ai été jeté un œil dans son subconscient. Si tu l’avais repoussé pour Clark, tu aurais subi le même sort que ses précédentes petites-amies.
Lana (surprise): C’est-à-dire?
Gabriel: La folie ou la mort. Tu ne le sais peut-être pas mais Geneviève Teague est la descendante d’une très longue lignée de sorcières, qui n’est pas très éloignée de celle dont tu descends.
Lana: Dont je descends? Mais je ne suis pas une sorcière!
Gabriel (Impassible): Tu es pourtant la descendante de la comtesse Marguerite Isabelle Theroux...sorcière des années 1600, je crois et dont tu portes la marque en bas de ton dos. Elle t’a d’ailleurs possédé il y a peu et encore une fois, Clark t’a sauvé la vie en détruisant son grimoire…

Lana resta muette suite aux paroles proférées par Gabriel. Ce dernier se dirigea vers les marches mais s’arrêta et se retourna brusquement vers Clark, un sourire éclairant son visage.

Gabriel: Il sera bientôt temps de lui dire toute la vérité mais en attendant, sois patient.

Puis il partit, laissant Lana et Clark dans un profond désarroi. Les deux adolescents ne savaient pas comment réagir, ni quoi se dire. Clark s’assit sur le canapé et Lana ne tarda pas à s’asseoir à côté de lui.

Lana (souriante): Alors comme ça, je saurais bientôt ton fameux secret, Clark?
Clark (tête baissée): Oui et tu connaîtras tous les malheurs qu’il a apporté autour de lui.

Le soir même, Lex rendit visite à son père qui s’était retiré dans une maison isolée à Smallville depuis sa libération. Il était assis dans l’herbe auprès d’un petit ruisseau avec une canne à pêche. Dans le seau à côté de lui, quelques poissons se débattaient encore, en vain.

Lex (cynique): Alors papa, après avoir fait souffrir tes proches, tu t’attaques aux pauvres poissons sans défense?
Lionel (humble): Non, Lex. J’ai juste décidé de vivre comme tout le monde. Ma guérison m’a fait comprendre que ce n’est pas l’argent et le pouvoir qui rendent heureux, mais de petits plaisirs comme la pêche ou les jours passés en famille. N’ayant plus la confiance de la seule famille qu’il me reste, je m’adonne à la pêche.
Lex (voix dure): C’est de ta faute si nous ne sommes plus une famille.
Lionel (sourire triste): Oui, c’est vrai. Je n’ai pas été un bon mari, ni un bon père alors comment pourrais-je obtenir ton pardon? Donc plutôt que de te forcer à m’aimer, j’ai décidé de te laisser vivre ta vie, en espérant juste que tu ne commettras pas les mêmes erreurs que ton imbécile de père.

Lex commençait à douter. Il se demandait si son père avait réellement changé ou bien si ce n’était qu’une ruse de plus, pour le tester.

Lionel: Je pense que si tu es venu ici, c’est pour un conseil. Je sais que je ne mérite pas ton affection mais peut-être m’accorderas-tu ton attention en m’expliquant le trouble qui t’anime?
Lex: Papa, tu as été l’un des pires hommes que la Terre ait jamais porté alors dis-moi…comment es-tu devenu si mauvais? A cause de tes parents? L’influence de Morgan Edge?
Lionel: Non, malheureusement. Ce mal est né en moi, petit à petit. Au départ, j’ai voulu le combattre mais quand j’ai vu l’argent qu’il pouvait me rapporter, j’ai abandonné les idées altruistes. Je m’étais dit que seuls mes enfants auraient droit à des sentiments de ma part mais j’ai oublié ce que c’était que d’en ressentir et je t’ai donc mal élevé, Lex.

Un lourd et long silence se mit à peser entre les deux hommes. Lex était complètement décontenancé alors que Lionel paraissait toujours aussi triste.

Lionel: Je sais que ma parole n’a plus grande valeur à tes yeux, ni aux yeux de personne d’ailleurs mais je voulais te présenter mes excuses et te demander ton pardon. Peut-être refuseras-tu de me le donner, ce que je comprendrais d’ailleurs.
Lex (visage masqué par l’ombre): Papa…tu n’as pas à t’excuser.

Lionel se retourna vers son fils, les yeux embrumés de larmes mais le visage de Lex, qui était à nouveau dans la lumière, n’exprimait qu’un profond mépris. Un sourire démoniaque était visible sur son visage.

Lex: Oui, tu as réussi, papa. Me voilà devenu ton digne héritier. Un véritable monstre assoiffé d’argent et de pouvoir.
Lionel (pleurant): Pardon Lex…pardon de t’avoir fait devenir pire que ton détraqué de père…

Lex tourna les talons, laissant Lionel pleurer sur ses erreurs et leurs conséquences. Une fois Lex parti, Lionel releva la tête. Il avait toujours le visage triste mais il semblait décidé.
Un puissant souffle de vent balaya la pleine puis une ombre apparut soudain non loin de lui.

…….: Qu’avez-vous décidé, Lionel Luthor?
Lionel: Il faut l’arrêter maintenant, sinon il deviendra incontrôlable.

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Lun 11 Sep - 22:42

L’homme sortit de l’ombre, il s’agissait de Gabriel.

Gabriel: Ce que vous allez faire est dangereux, vous vous en rendez compte?
Lionel: Ma vie n’a que peu d’importance. Il faut extirper de lui les ténèbres qui dévorent son âme.
Gabriel: Comme vous voudrez. Levez-vous maintenant.

Lionel se releva et fixa Gabriel droit dans les yeux. Gabriel lui tendit sa main et Lionel la saisit.

Gabriel (sincère): Bonne chance.

Une lumière aveuglante commença à sortir de la poignée de main. Lionel hurla de douleur puis de sa main libre, déchira sa chemise. Il vit alors une marque kryptonienne s’inscrire sur son torse, provoquant en lui une douleur insoutenable. La lumière cessa et Gabriel lâcha la main de Lionel.

Gabriel: Vous voici investi de certains pouvoirs. Mais lorsque vous aurez accompli votre tâche…
Lionel (souriant tristement): Ils m’abandonneront et je mourrai dans la minute suivante. Vous savez, j’ai déjà faillit perdre la vie, j’ai perdu ma femme et l’amour de mon fils alors…sauver Lex est la dernière chose qui me tient réellement à cœur.

Lionel partit alors en supervitesse en direction du manoir de Lex, sous le regard triste de Gabriel qui baissa la tête. Lionel Luthor ne s’était jamais senti aussi rapide. Il parcourait les distances à une telle allure qu’il sentait l’adrénaline monter dans ses veines. Il approchait à grande vitesse du manoir qui grandissait au fur et à mesure de sa course.

Mais quelqu’un l’intercepta dans sa course.

Lionel: Clark, je n’ai plus beaucoup de temps alors laisse-moi passer, s’il te plaît.
Clark: Comment avez-vous eu ces pouvoirs?
Lionel: Gabriel me les a donné…pour sauver Lex.
Clark: Sauver Lex? Mais de quoi?
Lionel: Du mal qui le ronge et contre lequel je ne pourrais plus rien faire si tu ne me laisses pas passer.
Gabriel: Clark, laisse-le faire. C’est son choix.

Clark se retourna vers Gabriel qui lui adressait un regard dur et Lionel en profita pour reprendre sa course, en doublant son allure.

Lionel: Lex, je te sauverai, même contre ton gré!

Lionel passa la sécurité sans encombres et arriva dans le bureau de Lex. Ce dernier était assis, en train de regarder les statistiques de la Luthor Corp sur son ordinateur comme à son habitude.

Lex (souriant férocement): Je savais que tu reviendrais prendre ce qui t’appartenait mais c’est trop tard. La Luthor Corp est à moi.
Lionel: Je me fiche de cette société! Je l’ai bâti sur un acte ignoble et aujourd’hui, j’en comprends les conséquences. Lex…je vais faire quelque chose dans ton intérêt mais le choix final t’appartiendra.
Lex: Le choix?

Lionel se rua sur Lex en supervitesse, déchira sa chemise, dévoilant le symbole kryptonien avec cinq bâtons. Lionel déchira la sienne, dévoilant son propre symbole, signifiant choix. Lionel mit la main de Lex sur sa marque et mit sa propre main sur la marque de Lex. Une lumière commença à apparaître sur le torse de Lionel.

Lionel: Désolé Lex! J’ai essayé de te raisonner mais tu ne m’as pas écouté!
Lex: Papa! Qu’est-ce que tu fais?!
Lionel: Je sauve ton âme au prix de la mienne!

Le symbole disparut du torse de Lionel et se mélangea à celui de Lex. Lionel lâcha Lex, tout son corps tremblant puis tomba à genoux. Lex irradiait de lumière, sans comprendre ce qui lui arrivait. Il eut tout d’un coup un flash.

Il se trouvait dans un couloir aux murs transparents. En marchant dans ce couloir, Lex vit le visage souriant de Clark lui disant qu’il était son ami, puis le jour où il avait volé la fiole de sang, le regard d’Helen le jour de leur première rencontre, son petit-frère Julian et bien d’autres choses.
Il arriva alors au bout du couloir. Deux chemins s’ouvraient à lui. L’un était noir comme la nuit et l’autre lumineux comme le jour. Lex vit l’âme de son père apparaître devant les deux chemins.

Lionel: Lex, tu dois choisir ta route. Si tu prends le chemin de gauche, tu sombreras dans les ténèbres et le mal pour toujours. Si tu choisis le chemin de droite, tu t’élèveras au bien. Le choix t’appartient.
Lex: Mais avant, tu m’as toujours influencé dans mes choix? Que me conseilles-tu aujourd’hui?
Lionel: Je ne peux t’influencer dans celui-ci. En suivant le chemin du mal, tu deviendras plus riche et plus puissant que n’importe qui sur Terre mais tu mourras jeune et seul. En prenant celui de droite, tu seras un homme comme les autres mais tu garderas tes amis et tu mourras vieux et entouré de ta femme, tes enfants et tes petits-enfants. Alors que choisis-tu, Lex?

Lex était obligé de choisir maintenant. Il revoyait dans ses pensées toute sa vie jusqu’à aujourd’hui. Il s’avança et releva la tête vers son père, les yeux brillant d’une lueur de folie.

Lex: Je vais d’abord devenir riche et puissant et ensuite, on verra pour la famille.
Lionel: Non, Lex! Ne rends pas mon sacrifice vain!

C’était trop tard. Lex venait de prendre le chemin de gauche. Celui qui le mènerait aux profondeurs des ténèbres.
Lex reprit alors connaissance et vit son père, couché sur le sol, à moitié-mort, les yeux remplis de larmes.

Lionel (pleurant): Pardonne-moi…Lilian…j’ai essayé…de le ramener…vers toi…
Lex: Tu es fini, papa.
Lionel: Lillian…Lillian…
Lex: Ma mère est morte. Mon petit-frère Julian est mort aussi. Et tu vas bientôt les rejoindre…

Lex sortit un revolver d’un tiroir et le pointa en direction de son père.
Clark arriva en supervitesse dans la pièce quand la balle partit du pistolet. La scène se passa alors au ralenti. Le jeune Kent se dirigea vers Lionel, à genoux qui regardait la balle arriver vers lui de ses yeux embués de larmes. Mais au moment de le sauver, Clark sentit une force le projeter en dehors de la pièce.
Les portes s’étant ouvertes puis refermées en moins d’une seconde, Lex n’avait rien remarqué et contemplait de son regard maléfique la dépouille de son père. Un homme qui avait cru pouvoir sauver l’âme d’un démon.
En dehors de la pièce, c’était Gabriel qui avait poussé Clark et refermé la porte. Sans prêter attention au regard noir du garçon de ferme, il le prit par le bras et partit en supervitesse après lui avoir glissé une infime quantité de kryptonite dans la poche.
Une fois loin du manoir, il prit une boîte en plomb dans sa poche et retira prudemment la kryptonite qui le faisait autant souffrir que Clark. Ce dernier retrouva ses esprits et plaqua Gabriel contre un poteau.

Clark: Pourquoi m’as-tu empêché de le sauver?! Il ne méritait pas de mourir!
Gabriel: Lionel Luthor serait mort une ou deux secondes après que Lex ait tiré. Il faut mieux que ce soit ton ennemi qui ait du sang sur les mains.
Clark: Mais que s’est-il passé? Pourquoi Lionel Luthor avait-il des pouvoirs kryptoniens?!
Gabriel (baissant la tête): Il voulait sauver son fils du mal qui s’étend en lui, en échange de sa propre vie.
Clark: Et ça n’a pas eu l’air de marcher! Lex est pire qu’avant!
Gabriel: Tu ne comprends pas, Clark! Lionel a mis Lex devant un choix simple, le bien ou le mal. Et en toute connaissance de cause, sans être influencé par qui que ce soit, il s’est dirigé vers le mal. Maintenant, le chemin qu’il a décidé de suivre lui ôtera ce qu’il lui reste d’âme et le poussera à voler et à tuer pour arriver à ses fins. Et tout ça, sans possibilité de rédemption.
Clark: Alors Lex…
Gabriel: Oui. Le Lex Luthor qui était ton ami a disparu lorsqu’il a appuyé sur la détente du revolver.

Des nuages noirs obscurcissaient le ciel. Une forte pluie se mit à tomber autour d’eux. Des éclairs zébraient le ciel sombre.
Clark était tombé à genoux, frappant le sol avec ses poings.

Clark: Non…NOOOOOOON!!!

Gabriel resta debout à regarder le dernier fils de Krypton réaliser qu’un jour, Lex et lui allaient devoir livrer un combat sans merci dont seul l’un des deux ressortirait vivant.

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Mer 11 Oct - 21:38

Partie 6: La révélation


Clark marchait seul sur la route déserte sur les dix kilomètres qui le séparaient de la ferme. Il avançait lentement, laissant l’averse se déverser sur lui tel un torrent déchaîné sur un rocher inébranlable. Il n’arrivait pas à relever la tête pour regarder la route, si bien qu’il ne vit ni entendit la voiture arriver vers lui. Lana arrêta sa voiture et accourut vers Clark.

Lana: Clark, Qu’est-ce que tu fais sous cette pluie avec un tel orage ?!
Clark: Lana…la vie est injuste…
Lana : Clark, est-ce que ça va?
Clark (tête baissée): Oui, si l’on peut dire…
Lana: Monte dans la voiture.

Le jeune homme la suivit sans rien dire et monta à côté d’elle. Son esprit revoyait sans cesse le sourire démoniaque de Lex lorsqu’il avait appuyé sur la gâchette. Il passa ses mains sur son visage, pour être sûr qu’il était bien réveillé.

Lana: Maintenant, dis-moi ce qui s’est passé.
Clark: Je viens de voir Lex…tuer son père…
Lana: Quoi?! Tu es sûr de ce que tu as vu?
Clark: Certain. Maintenant Lex a choisi d’emprunter la mauvaise route…
Lana (nerveuse): Mais il l’a peut-être fait pour se défendre, non?
Clark: Lionel Luthor agonisait à ses pieds et lui, il lui a mis une balle dans le cœur!
Lana: D’accord, calme-toi. (Elle fit une pause puis reprit)Est-ce que Lex t’a vu?
Clark: Non. Mais ça n’a pas d’importance…
Lana: Clark, jure-moi de ne dire à personne ce que tu as vu!
Clark: Quoi?! Mais je ne pourrais jamais faire comme si de rien n’était!
Lana: Si tu le dis, il te fera tuer toi et tes parents! S’il est prêt à tuer son propre père, il n’hésitera pas avec le tien.

Clark comprit ce que voulait dire Lana. Pourtant, il n’arriverait pas à rester le même vis à vis de Lex. Comment pourrait-il serrer la main, ou même parler à un homme qui avait tué son propre père de sang froid?

Clark: Seul, je n’y arriverai pas…
Lana (d’une voix douce): Je suis là, Clark. Je serais toujours là pour t’aider, comme tu l’as fait pour moi.
Clark: Merci…

Ils s’enlacèrent et pleurèrent ensemble. D’un côté, Clark avait perdu un ami mais de l’autre, il avait retrouvé Lana. La jeune fille mit sa voiture en marche, pendant que Gabriel les observait du ciel, souriant.


Dans le manoir, Lex regardait le corps de son père, étendu devant lui. Il regarda ensuite le revolver puis le jeta sur le côté avant de s’agenouiller auprès de son père. Il le retourna et la chose qui le frappa furent les larmes qui étaient présentes sous les yeux de Lionel.

Lex: Qu’ais-je fait? Mon dieu, qu’ais-je fait?

Il vit alors Lucas entrer dans la pièce. Le fils prodigue resta stupéfait en voyant Lex auprès de Lionel, mort.

Lex: Lucas! Je ne voulais pas! Je te le jure!
Lucas (fixant le cadavre): Lex…tu l’as tué…
Lex: C’est un accident! Il a pointé le revolver sur moi et j’ai essayé de lui arracher et…

Lucas prit Lex dans ses bras. Lex n’en revenait pas d’une telle marque d’affection de son demi-frère qu’il croyait insensible. Dans un certain sens, il recevait une chaleur familiale qu’il n’avait plus ressenti depuis plus de dix ans.

Lucas: Je me fiche de savoir ce qui s’est passé ici. Tu es mon frère et je vais t’aider. Je sais que le sang que nous avons en commun vient de lui mais j’aimerai qu’on l’oublie.

Lucas se releva, posa ses mains sur les épaules de son frère et le regarda les yeux dans les yeux.

Lucas: On se débarrasse d’abord du corps et on avisera après.
Lex: Tu sais comment on va s’y prendre?
Lucas: Oui. Ce genre de choses, ça me connaît.


Clark et Lana arrivèrent à la ferme des Kent. Ils descendirent.

Clark: Merci de m’avoir ramené, Lana.
Lana: Ce n’est rien. Il va falloir que tu tiennes le coup, je sais que ça va être dur mais…

La jeune fille resta figée, imaginant dans sa tête la terrible tragédie à laquelle il avait dû assister. Clark la prit dans ses bras. Elle avait besoin de réconfort et lui aussi. Malheureusement, cette chaleureuse scène fut arrêtée par Gabriel.

Gabriel: Il est temps pour elle de passer le test, Clark.
Clark: Quel test?
Gabriel: Oui. Il faut voir si elle est l’élue.
Clark: Non. Laisse-la en dehors de ça. J’irai m’expliquer avec Jor-El.
Lana: Clark, de quoi il parle?
Gabriel: De la raison pour laquelle tu as ce tatouage. Clark, si vous n’y allez pas de votre plein gré tous les deux, Jor-El la harcèlera par des rêves jusqu’à ce qu’elle vienne.
Lana: Je veux savoir de quoi il s’agit.
Clark: D’accord Gabriel. Mais laisse-moi un peu de temps, s’il te plaît.
Gabriel: Je comprends. Mais si ce soir, à minuit, vous n’êtes pas tous deux dans la grotte, je ne réponds plus des actes de Jor-El.

Et Gabriel disparut une fois de plus en supervitesse. Pendant ce temps-là, Clark entraîna Lana dans sa grange.

Clark: Lana, il est temps de te dire certaines choses.
Lana: Ton fameux secret?
Clark (nerveux): Oui. Je suis désolé mais tu vas devoir m’écouter jusqu’au bout.
Lana (souriante): J’attends ça depuis si longtemps. Parle, je t’écoute.
Clark: Je ne suis pas originaire d’ici. (Il prit une grande inspiration) Je suis arrivé pendant la pluie de météorites. Ce sont les derniers restes de ma planète, Krypton, dont je suis le dernier survivant. Je possède certains pouvoirs et ils m’ont permis de te sauver toi, Chloé, Pete, Lex et quelques autres. Mais j’ai appris il y a deux ans que l’esprit de mon père biologique, Jor-El, avait survécu dans les grottes amérindiennes et depuis, il cherche à me convaincre de conquérir la Terre. J’ai confié mon secret à Pete mais certaines personnes l’ont découvert et ont voulu le forcer à parler en le brutalisant. Il est donc parti à Wichita avec sa mère. Et après ça, je ne voulais pas te le dire parce que je savais que tu partirais toi aussi…

Clark s’arrêta, à bout de souffle. Il en avait dit bien assez et Lana commençait à comprendre pourquoi il s’était tait pendant si longtemps. Elle réalisa aussi qu’elle lui avait dit plus d’une centaines de fois qu’elle aurait voulu que la pluie de météorites n’arrive jamais et que cela avait du lui faire du mal.

Clark: Tu dois me voir comme un monstre, maintenant, non?
Lana: Non, Clark, au contraire. Tu es peut-être différent sur le plan physique mais sur le plan moral, tu es bien meilleur que beaucoup d’hommes sur cette Terre.
Clark: Mais la pluie de météorites…elle…elle a tué tes parents.
Lana: Mais tu étais tout petit. Comment aurais-tu pu empêcher ce qui s’est passé?

Clark semblait soulagé de voir de quelle manière Lana prenait la chose mais ce qui l’inquiétait, c’était l’épreuve que Jor-El voulait faire subir à Lana. Il avait peur pour elle et cherchait un moyen de la protéger.

Lana: En tout cas, ça explique beaucoup de choses. Et tes comportements parfois assez bizarres, ça a un lien avec tes pouvoirs?
Clark: En fait oui. Tu sais qu’il existe deux sortes de météorites, celles de couleur vertes et celles de couleur rouge. Les vertes m’affaiblissent et peuvent même me tuer alors que les rouges révèlent ma nature refoulée, ils révèlent…Kal-El.
Lana: Kal-El?
Clark: Oui. Pendant mon exil à Métropolis, j’étais sous l’influence d’une bague en météorite rouge. Je me faisais appeler Kal comme diminutif de Kal-El. C’est le nom kryptonien que m’a donné Jor-El. Mais je ne fais pas confiance à Jor-El et j’ai peur qu’il te fasse quelque chose de mal.
Lana: Au fait, Gabriel…est-ce qu’il est aussi…
Clark: Kryptonien? Oui, on dirait. Je l’ai découvert il y a peu de temps. C’est lui qui a soigné Jason mais je ne savais pas qu’il t’avait effacé de sa mémoire.
Lana: C’est peut-être mieux comme ça…

Clark se pencha vers elle, leurs visages n’étaient séparés que de quelques centimètres. Il sentait son souffle chaud sur son visage et ferma doucement les yeux en se rapprochant. Mais au moment où leurs lèvres allaient se toucher, l’horloge sonna le premier des douze coups de minuit.

Clark: Il faut y aller avant la fin des douze coups!
Lana: Mais c’est impossible!
Clark (souriant): Impossible ne fait pas partie de mon vocabulaire!

Il la prit dans ses bras et partit en supervitesse. Le temps passait au ralenti alors que Clark ressemblait à une fusée. Lana eut peur les deux premières secondes mais elle s’y habitua et elle y prit goût, sentant l’adrénaline monter en elle.

En dix secondes, ils arrivèrent dans la grotte Kawatchee. Gabriel, qui observait sa montre, sourit en les voyant arriver.

Gabriel: Pile à l’heure, bravo.

L’hologramme de Jor-El réapparut et regarda attentivement Lana. Il parut très surpris en la voyant.

Jor-El: C’est incroyable ce qu’elle ressemble à Louise…
Gabriel: Louise était sa grande tante, Jor-El et elles ont l’air d’avoir pas mal de gênes en commun pour avoir séduit le père et le fils…
Jor-El: Bon, puisque tu sembles aimer mon fils et que tu possèdes le symbole de l’eau, peut-être pourras-tu passer l’épreuve qui t’attend.
Lana: Qu’est-ce je vais devoir faire? Combattre un monstre? Résoudre une énigme?
Jor-El: Juste rester fidèle. Que l’épreuve commence!

(désolé de devoir couper mais la longueur du message ne me permet pas de poster un partiel entier dans un seul post)

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Mer 11 Oct - 21:40

La paroi où se trouvait la fente octogonale se mit à vibrer. Les cercles tracés à la craie bougeaient comme s’ils étaient animés de vie.
Puis une forte lumière apparut sur la fente et frappa la jeune fille qui s’évanouit dans les bras de Clark.

Clark (furieux): Qu’est-ce que tu lui as fait?!
Jor-El: Ne crains rien, Kal-El. Je vérifie juste si son amour sera assez puissant pour ne jamais te trahir toi ou ton secret. Ta mère avait passé ce genre d’épreuve et s’en était sortie avec brio.

Quant à Lana, elle était en train de faire une sorte de rêve. Elle se revoyait au Lycée mais environ trois ans auparavant, quand Whitney était encore là.
Elle marcha jusqu’à son casier puis vit le footballeur s’approcher d’elle et la prendre dans ses bras.

Whitney: Salut Lana! J’avais pensé qu’on pourrait aller au cinéma ce soir! On y est pas allé depuis une semaine.
Lana: Whitney…mais je te croyais mort…
Whitney: Mort?! Je sais pas où t’as été cherché ça!

Elle vit alors Tina Greer entrer dans la salle et empoigner Whitney par le cou. Lana regardait partout mais Clark n’était pas là.

Tina: Dis-moi le secret de Clark Kent ou il mourra, Lana.
Lana: Je ne sais pas de quel secret tu parles! Lâche Whitney, Tina!

Lana vit ensuite Greg Arkin arriver en portant sa tante Nell et en l’accrochant dans sur le mur dans un cocon. Puis deux Ian Randall qui attachèrent Chloé, ce fut ensuite au tour d’Eric Summers et Emilie Dinsmore d’arriver avec Pete, puis Van McNulty avec Jason et Seth Nelson avec Mr et Mme Kent.

Greg: Allez Lana, dis-nous le secret de Clark.
Ian: Si tu persistes, ils mourront…
Emilie: Si tu nous dis le secret de Clark, on sera de nouveau amies.
Seth: Dis-le nous Lana, où je les envoûterai et les forcerai à partir loin de toi…
Van: On veut savoir le secret de Clark Kent! Dis-le nous où ils recevront une balle dans la tête!
Lana: NON! Je ne vous dirais rien!

Lana rouvrit alors les yeux. Elle se trouvait dans les bras de Clark. Gabriel et Jor-El souriaient.

Clark (inquiet): Est-ce que ça va, Lana?
Lana (effrayée): Oui mais pendant un moment, j’ai eu très peur. Tous les monstres étaient revenus et menaçaient Nell, Pete, Chloé de les tuer si je n’avouais pas ton secret!
Jor-El: Mais même sous la torture, elle n’a rien dit. Kal-El, tu t’es trouvée une compagne fidèle, félicitations.
Clark (énervé): Un test psychologique? Vous lui avez montré une illusion?!

Lana était encore sous le choc de ce qu’elle venait de vivre. Pourtant, elle était fière de ne pas avoir trahi Clark, malgré le poids psychologique qui avait pesé sur ses épaules.
Clark la serrait dans ses bras. Elle sentait sa chaleur et sa présence s’insinuer en elle. Elle connaissait son secret et aucune barrière n’existait désormais entre eux.

Jor-El: Il y a néanmoins trois concurrentes en plus de l’eau. L’air, le feu et la terre. Tu as déjà repoussé l’air et…
Clark: L’air?
Jor-El: Oui, l’élue de l’air.

L’hologramme était celui d’une jeune fille du même âge que Clark. Ce dernier resta pétrifié en le regardant car il reconnaissait cette fille aux courts cheveux blonds qui n’était autre que Chloé.

Clark: Mais qu’est-ce que Chloé a à avoir là-dedans?
Gabriel: Elle est la première qui a voulu conquérir ton amour mais c’était peine perdue. Ton esprit était totalement focalisé sur Lana. En ce qui concerne les deux autres, tu en connais déjà une même si je ne te révèlerai pas son identité et la dernière est morte il y a quelques temps.
Clark: Morte?
Gabriel: Oui, Kaila, descendante du clan Kawatchee représentait la terre.
Jor-El: Il ne restera donc plus que le feu contre l’eau. Duel intéressent…
Lana: Mais je croyais avoir déjà passé l’épreuve, non?
Jor-El: Appelons ça une préparation, plutôt. L’adversaire qui te fera face pour conquérir le cœur de Kal-El représente le feu. Elle sera donc plus coriace que l’air qui a abandonné ou la terre qui a perdu la vie.
Clark: Mais j’ai choisi Lana! Et elle m’a choisi aussi!
Gabriel: Pourtant, ton cœur est indécis, je le sens. Une moitié bat pour Lana, c’est certain mais l’autre…
Clark: Mais comment peux-tu savoir ce que je ressens?!
Gabriel: Je peux lire dans les esprits et dans les cœurs. Mais ce n’est pas la question. Jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucun doute dans ton cœur, même inconscient, Lana ne pourra pas devenir ta compagne kryptonienne.
Clark: J’en ai assez! Arrêtez de vouloir contrôler ma vie!

Clark se rua sur Gabriel, en essayant de lui donner un coup de poing. Mais ce dernier l’esquiva sans problème et sans sortir ses mains de ses poches, lui donna un coup de genou dans l’estomac. Clark tomba au sol, plié en deux, un filet de sang coulant de sa bouche.
Pourtant, il n’abandonnait pas. Il se releva et essaya de lui lancer des rayons de chaleur. A sa grande surprise, Gabriel souffla sur les jets de chaleur qui se cristallisèrent en glace.

Gabriel: C’est un combat que tu ne pourras jamais gagner, Clark.
Clark: Je n’en suis pas si sûr! Lana!

La jeune fille revint et donna à Clark une sorte de grande plaque de métal. Il la prit sous le regard incrédule de Gabriel. Mais lorsqu’il eut entre ses mains, la jeune fille lui donna aussi une petite boîte en plomb qu’il ouvrit.
Gabriel comprit alors la ruse et se recula un peu, voyant ses vaines devenir vertes et ses membres se raidir.

Gabriel (souffrant): De la kryptonite…Pas mal…mais pas assez!

Gabriel contourna Clark en supervitesse et en utilisant son regard enflammé, il fit un trou dans le bouclier composé de plomb du dernier fils de Krypton.
Ce dernier ressentit alors les effets de la pierre et la laissa tomber sur le sol, en refermant la boîte.
Retrouvant ses forces, Gabriel voulut s’en saisir mais Lana l’avait fait avant lui. Au moment où il voulut lui arracher des mains, elle la rouvrit et il tomba à genoux.

Lana: Sors, Clark! Je vais m’occuper de lui!
Clark (un peu affaibli): Lana…fais attention. Il est plus fort que tu ne l’imagines…
Lana: Oui, mais cette pierre va l’affecter. Maintenant vas dehors, sinon elle t’affectera aussi.

Clark, qui était assez loin de la kryptonite, sortit en quelques secondes. Gabriel, qui était resté à genoux, se roula de côté pour s’écarter un peu.

Gabriel: Pas mal, petite mais tant que je resterai loin, tu ne pourras rien contre moi.
Lana (souriant malicieusement): Je n’en suis pas aussi sûre…

Elle sortit alors de derrière elle, un fusil. Gabriel sourit en pensant qu’aucune balle ne pourrait l’atteindre même s’il était légèrement affaiblit.
Pourtant, elle tira.
La scène se passa au ralenti. Gabriel ne bougea pas d’un centimètre, voyant la balle arriver assez lentement. Mais lorsqu’il vit que la balle était d’une couleur verte, il essaya de s’enfuir mais c’était trop tard.
Il reçut la balle dans son bras gauche. Heureusement pour lui, la balle ressortit du bras et se ficha dans le sol.

Gabriel: Arg…des balles en kryptonite…
Lana: Exactement. Si tu essaies encore de bouger, je viserais le cœur.
Gabriel: Tu n’as pourtant appris le secret de Clark qu’il y a quelques instants…
Lana: En fait, j’avais caché le fusil il y a déjà plusieurs mois après l’arrestation de Van. Je doutais de l’honnêteté de Clark et je comptais approcher en douce l’une des balles de sa peau pour voir comment il réagirait.
Gabriel: Mais je devine la suite…tu n’as pas eu le courage…d’affronter le regard qu’il aurait porté sur toi…si tu l’avais fait…Au fond, tu n’es pas meilleure que la plupart des humains…
Lana (rechargeant le fusil et le pointant vers lui): Tu es le seul obstacle qui se dresse entre Clark et moi. Une seule pression sur la détente et tu disparais.
Gabriel: Oui, c’est vrai. Mais après ça, pourrais-tu encore te regarder dans une glace?

La réplique du kryptonien toucha profondément Lana et il le savait. Pendant très longtemps, il avait étudié les sentiments humains et connaissait parfaitement leur fonctionnement.
Malgré que la balle soit restée à proximité de lui, la plaie de Gabriel s’était refermée durant leur dialogue. Pourtant, Lana ne pouvait pas s’en rendre compte car il tenait toujours son bras d’où des traînées de sang en train de sécher étaient visibles.

Gabriel: Lana, je vais te confier un secret. Si tu tires sur moi aujourd’hui, tu perdras la confiance de Clark et une autre personne te tuera. A ce moment-là, Clark n’aurait plus d’autre choix que de partir et d’aimer la fille du feu. Tu n’y peux rien, c’est déjà écrit.
Lana: Déjà écrit?
Gabriel: Le destin de Kal-El a été prophétisé il y a maintenant plusieurs siècles voire millénaires terrestres. Il connaîtra la même enfance que les hommes parmi lesquels ils vit. Puis, il prendra possession de ses pouvoirs, aimera, haïra, puis deviendra le plus grand héros de tous les temps avec à ses côtés, l’humaine représentant le feu.
Lana: Mais et si je t’épargnais?
Gabriel: Kal-El deviendrait quand même un héros après avoir connu l’amour et la haine mais la femme étant à ses côtés sera soit le feu ou soit l’eau, c’est-à-dire toi. Cela dépendra des aléas du destin.

Lana gardait son fusil en joue mais commençait à hésiter. Finalement, elle rouvrit la boîte contenant de la kryptonite et baissa le fusil.

Lana: Quoi qu’il arrive, je serai aux côtés de Clark.
Gabriel (souriant): Si c’est ce que tu veux. Mais même si tu renonces, rien ne dit que la prophétie ne s’accomplira pas.
Lana: Peut-être pas mais je veux y croire.

Et elle sortit. Gabriel se releva et fit brûler la balle de kryptonite qui se désintégra complètement. Jor-El réapparut.

Jor-El: Je me pose une question, Gabriel.
Gabriel (regardant le trou dans sa manche): Laquelle?
Jor-El: Tu possèdes bien plus d’expérience que mon fils et je sais que tu aurais pu détruire la balle et lui enlever son arme. Alors pourquoi as-tu joué la comédie?
Gabriel: Parce que je voulais la mettre en face d’un choix, de telle façon qu’elle pensait détenir le pouvoir. Si j’avais essayé de lui dire la même chose mais au moment où elle était sans défense, elle ne m’aurait pas écouté.
Jor-El: C’est ce que les hommes appellent de la psychomagie, non?
Gabriel: Non, de la psychologie. Et c’est la manière la plus efficace pour convaincre un humain rationnel. Bon, je vais changer de chemise, elle est pleine de sang!


Partie 7: Le testament de Lionel Luthor, à suivre sous peu

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Ven 20 Oct - 21:57

Partie 7: Le testament de Lionel Luthor


Plusieurs jours passèrent suite aux évènements de la grotte. Pourtant, Gabriel paraissait être le même et se consacrait tous les jours au journal du lycée. La seule chose qui avait changé, c’était qu’il ne disait plus un mot ni à Lana ni à Clark. Il ne semblait pas les détester mais juste les ignorer.
Un matin, Clark se dirigea vers le garçon qui rangeait ses livres dans son casier.

Clark: Salut!
Gabriel: Bonjour Clark.
Clark: Je peux savoir pourquoi tu fais comme si on ne se connaissait pas? C’est à cause de ce qui s’est passé dans les grottes?
Gabriel: Retrouve-moi ce soir dans ta grange et je t’expliquerai tout. Mais pas ici.

Puis il referma son casier sans dire un mot de plus. Clark restait perplexe mais se décida à l’attendre dans sa grange le soir-même.
Lorsqu’il rentra chez lui le soir même, Gabriel l’attendait en haut des escaliers. Il n’avait pas son habituel sourire confiant mais plutôt un visage triste. Il avait devant lui, un ordinateur portable sur lequel il pianotait à grande vitesse.

Gabriel: La réponse à ta question est sur cet écran.

Clark le rejoignit et parut stupéfié en voyant les images qui défilaient sur l’écran. Une quinzaine de caméras étaient disposées dans le couloir et plus particulièrement près des casiers de Clark et Lana.

Gabriel: Les caméras sont accompagnées de micros miniatures de dernière génération. C’est pour ça que j’évitais de te parler et que je surveillais les paroles que tu échangeais avec Lana.
Clark: Est-ce que c’est Lex qui nous surveille?
Gabriel: Non. C’est un ami à toi. Le professeur Virgil Swann.
Clark: Le professeur Swann?!
Gabriel: Oui. J’ai fait quelques allers-retours jusqu’à New York pour le surveiller. Il n’a pas arrêté ses recherches sur toi, Clark. Il a consulté tous les dossiers te concernant, qu’ils soient scolaires, judiciaires ou identitaires. Il a envoyé plusieurs personnes à Paris sur la tombe de comtesse Marguerite Isabelle Theroux, là où Lana a reçu son tatouage. De plus, il a créé une fondation d’aide aux tribus indiennes qui s’est, comme par hasard, installé près des tribus Kawatchee. J’ai heureusement eu le temps de faire oublier au grand-père de Kaila tout ce qu’il savait sur toi mais il s’en est fallu de peu. Il connaît tout de Naman, Saguis et des légendes Kawatchee.
Clark: Mais pourquoi tu n’es pas venu me parler après les cours?!
Gabriel: Tu voulais une vie tranquille avec Lana alors je t’ai laissé en paix. Tu as de la chance que j’ai pu réceptionner les hommes de Swann qui essayaient de transpercer la paroi de la fente octogonale.
Clark: Qu’entends-tu par «réceptionner» ?
Gabriel: Je les ai envoyé faire un tour au pôle sud, dans un petit village inuit après leur avoir retiré leurs moyens de communication. Ils ne pourront pas contacter Swann avant plusieurs semaines.
Clark: J’ai de la chance de ne pas être le dernier kryptonien comme le disait Swann.
Gabriel (grimaçant): Ouais. Et ben je préfère quand même rester assez loin de toi et de ta furie de copine!

Il lui montra sa manche recousue mais où quelques traces foncées étaient encore présentes. Clark prit un air désolé.

Clark: Excuse-là mais tu m’avais fait très mal.
Gabriel: Rappelle-moi qui de nous deux s’est jeté sur l’autre en premier.

Clark baissa la tête. Quant à Gabriel, il éclata de rire.

Gabriel: Je plaisantais, Clark! Si je l’avais voulu, Lana serait morte dans les grottes. Mais tu avais besoin d’elle. Bon, profite de cette soirée sans devoirs pour regarder le contenu de cet ordinateur. Il devrait t’intéresser.

Et il s’éclipsa en supervitesse, laissant à Clark, le soin de découvrir les mille et un mystères que le professeur Virgil Swann savait sur lui.


Dans son manoir, Lex se regardait d’un œil fiévreux dans un miroir. Sur son torse se trouvait la marque kryptonienne d’une noirceur extrême ainsi que six barres, noires elles-aussi.
C’est alors que Lucas entra dans la pièce, Lex refermant sa chemise à toute vitesse.

Lucas (moqueur): Tu t’admirais, frérot?
Lex (sourire gêné): Euh…on peut dire ça, oui.
Lucas: Je suis venu te dire que notre affaire était réglée.
Lex (surpris): Comment t’y es-tu pris?
Lucas: J’ai fait croire qu’il était mort dans un accident d’avion à quelques kilomètres de l’Australie.
Lex: Qu’ont dit les journaux?
Lucas: Comme je le pensais, ils ne s’attardent pas trop sur sa mort mais plutôt sur son fils unique qui va hériter de son entreprise. D’ailleurs, un des avocats de ton père doit te lire son testament et pour une obscure raison, je dois y aller moi aussi.
Lex (les sourcils plissés): Tu crois qu’il nous aurait fait un mauvais coup en prévoyant son décès et en disant qu’il nous déshéritait?
Lucas: Il TE déshériterait. Dois-je te rappeler que je ne suis pas officiellement un Luthor?
Lex: On devrait quand même y aller.

Quelques heures plus tard, ils étaient dans le bureau de l’avocat. Howard Stevenson était un homme de taille moyenne, à l’âge incertain, qui paraissait assez content lorsqu’il vit arriver les deux fils Luthor.

Howard: Je vous attendais, messieurs.
Lex: Nous voulons juste prendre le testament et repartir.
Howard: Non, je suis désolé mais c’est ma tâche de vous le lire. Alors asseyez-vous, je vous prie.

Les deux hommes s’assirent, regardant l’avocat avec une expression un peu tendue. L’avocat prit un papier en main.

Howard: Vous êtes deux à figurer sur ce testament. Monsieur Luthor ici présent et vous, Lucas. Tout d’abord, le dénommé Alexander Joseph Luthor hérite de 70% des bien matériels, financiers ainsi que 75% des parts que monsieur Luthor possédait sur sa société, soit 40% des actions totales de la Luthor Corp. Ensuite, il reconnaît monsieur Lucas ici présent comme étant son fils légitime et lui lègue 30% de ses biens matériels et financiers ainsi que 18% des actions totales de la société Luthor Corp.

Lex et Lucas étaient totalement abasourdis par la lecture de ce testament qui leur paraissait irréaliste. Pourtant, l’avocat n’en avait pas fini.

Howard: Mais il reste une dernière chose.
Lex: Je parie que c’est une condition pour toucher l’héritage!
Howard: Non. Juste une phrase qu’il aurait voulu vous dire avant sa mort.
Lucas (abasourdi): Vous avez dit une phrase?! C’est pas un ordre?!
Howard (toujours aussi sérieux): Non. Je cite mot pour mot ce qu’il a marqué. «A mes deux fils, je souhaite que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que moi. Vivez votre vie sans vous soucier des lendemains avec votre héritage. Soyez heureux.»

Lex et Lucas restèrent sans rien dire pendant plusieurs minutes. Lucas était bien sûr très étonné. Mais celui qui fut le plus touché fut Lex. L’aîné des Luthor se rendait compte que son père avait réellement changé et maintenant, le remord le dévorait de toute part. C’est alors que la septième barre apparut sur son torse. Lex releva alors la tête et essuya rapidement la petite larme qui avait coulé sur sa joue, dernière trace d’Humanité chez Lex Luthor…

Clark se trouvait dans son loft, devant l’ordinateur. Les fichiers étaient tellement nombreux qu’il finit pas s’endormir devant l’ordinateur.
Dans son rêve, il marchait dans un couloir sombre paraissant sans fin avec Pete. Pourtant, il continua sa route pendant longtemps et Pete disparut comme par enchantement. Chloé apparut puis disparut peu après. Ce fut pareil pour Kaila. C’est alors qu’il se trouva devant deux femmes. Toutes deux voilées, l’une étant habillée de bleu et l’autre de rouge. Il alla d’abord voir la bleue et lui ôta son voile pour découvrir le visage rayonnant de Lana. Il s’approcha ensuite de la rouge et ôta le voile.
Clark se réveilla alors en sursaut. Le visage qu’il venait de voir en rêve était celui de…Lois!

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Mer 25 Oct - 16:21

Partie 8: Le second gardien


Gabriel volait au-dessus de Smallville à une vitesse dépassant de loin celle des avions. Il avait un but précis et ne pouvait pas se permettre d’échouer. Il ne lui restait que trois semaines avant qu’il ne soit trop tard et il se dirigea donc dans la petite église de la ville.
Il entra à l’intérieur en supervitesse. Elle était totalement vide, le révérend dormant paisiblement dans une petite maison située à quelques mètres de la maison de Dieu.
Il compta ses pas depuis l’entrée puis s’arrêta devant une dalle précise qu’il frappa alors de son poing. Une sorte de petite malle en bois se trouvait dans un compartiment secret situé sous la dalle.
La malle était scellée par un cadenas mais Gabriel n’eut aucun mal à le réduire en poussière.
Il en sortit alors une sorte de jarre très anciennes, dotée d’inscriptions kryptoniennes sur les côtés. Gabriel afficha un sourire satisfait.

Gabriel: Je t’ai enfin retrouvé. Maintenant, que renaisse Zara-El!

Et il brisa le vase. C’est alors qu’une adolescente de quinze ans apparut sur le sol de l’église. Elle était dans la position du fœtus, dépourvue de tout vêtement.
Ayant prévu cette possibilité, Gabriel se détourna d’elle, posa son sac à dos par terre. Il sortit une longue couverture et des vêtements qu’il tendit à la jeune fille somnolente.

Gabriel: Ils devraient être à ta taille.

La jeune fille enfila les vêtements rapidement. Lorsque Gabriel se retourna, il était en face du même visage que celui qu’il avait connu par le passé. Celui d’une fille aux longs cheveux bruns et aux yeux noisette mais contrairement à leur dernière rencontre, elle portait maintenant un jean et un tee-shirt à la place de sa longue toge blanche.
Elle le regardait, un peu apeurée.

Zara-El: Où sommes-nous, Gabri-El? Où plutôt quand sommes-nous?
Gabriel: Nous sommes à Smallville, non loin des grottes. Quant à la date, nous sommes au XXIème siècle terrien.
Zara-El: Si tu m’as réveillé, cela signifie que Saguis aura bientôt complètement succombé au mal.
Gabriel: C’est exact et il nous reste environ trois semaines terriennes pour retrouver nos deux autres amis.

Zara-El se rapprocha de Gabriel, le regard rempli d’un feu qui avait continué de brûler pendant plusieurs milliers d’années.

Zara-El (souriante): Je suis heureuse de te revoir, Gabri-El.
Gabriel : Moi aussi. Tu m’as beaucoup manqué, tu sais.

Et ils s’embrassèrent sous la faible lumière de la Lune reflétée dans les vitraux de l’église.

Le lendemain, Zara-El fut inscrite au Lycée de Smallville sous le nom de Sara Grant. Gabriel s’arrangea au sujet des papiers administratifs comme il l’avait fait pour lui-même et s’était débrouillé pour suivre les mêmes cours qu’elle. Bien qu’elle soit très intelligente, il fallait à Zara-El un certain temps d’adaptation que malheureusement, elle ne pouvait se permettre.

Lorsqu’ils sortirent du Lycée, le soir-même, Gabriel attrapa Clark par le bras et lui murmura à voix basse.

Gabriel: J’ai quelqu’un à te présenter.

Clark se retourna et vit que son ami parlait de la nouvelle, qu’il connaissait sous le nom de Sara. Le visage de Clark devint tout d’un coup très pâle et il se pencha à nouveau près de Gabriel.

Clark: Ne me dis pas que c’est aussi…
Gabriel: Et pourtant si, Clark. C’est le second gardien, ou plutôt gardienne.
Sara (s’approchant de Clark): Tu dois être Kal-El, n’est-ce pas?
Clark: Oui. Mais appelle-moi plutôt Clark, je préfère.
Gabriel: Clark, il est urgent que tu fasses ton choix. J’ai donc pris la décision de brusquer un peu les choses.
Clark: C’est-à-dire?
Gabriel: C’est-à-dire…ça!

Il le poussa en avant mais au moment où il pensait tomber, quelqu’un le rattrapa.

Clark: Oh! Merci!
……: De rien, Smallville.
Clark (relevant la tête): Lois!

Il avait devant lui la cousine de Chloé, Lois Lane. Clark voulut jeter un regard vers Gabriel et Sara mais ils avaient tous deux disparus, comme envolés.

Les deux kryptoniens planaient dans les airs. Cela faisait une éternité qu’ils n’avaient pas été réunis et ils avaient envie de profiter de chaque instant, sachant pertinemment que le temps n’était pas une chose acquise par avance.

Sara: Tu te souviens de la dernière fois où nous avons volé ensemble?
Gabriel: Oh que oui! C’était à Rome il y a très exactement 2050 ans.
Sara: Quelle mémoire!
Gabriel: C’était une nuit inoubliable.

Sara rougit. Elle se rappelait en détails, leur dernière nuit de liberté. Elle se rappelait aussi l’aube où ils avaient été enfermés dans différents artefacts en attendant Kal-El. Une attente de plus de deux mille ans…

Sara: J’aimerai retourner à Rome, si elle existe encore.
Gabriel: Elle a beaucoup changé mais elle existe encore.

Gabriel prit Sara dans ses bras et fila à une vitesse approchant celle de la lumière en direction de la capitale de l’Italie.

Clark et Lois étaient toujours au Lycée. La fille du général Lane avait à travailler à la Torche et avait obligé Clark à l’accompagner.
Le jeune Kent ne pouvait pas lui dire non. Il commençait à comprendre pourquoi Gabriel avait parlé de choix car il était vrai que son choix était cornélien. Devait-il choisir Lana Lang, la fille qu’il désirait depuis sa plus tendre enfance et avec qui il avait enfin pu établir une relation stable ou bien Lois Lane, une fille énervante mais qui réveillait en lui des sentiments profonds.

Lois: Smallville! Tu m’aides ou tu rêves?!
Clark: Je réfléchissais!

A la demande de Chloé qui avait du se rendre à Métropolis, Lois devait chercher pourquoi certaines photos relatant de l’année 1989 avaient mystérieusement disparu du Lycée mais aussi des archives de Smallville.

Lois: Je me demande bien ce que je fais ici!
Clark: Tu viens en aide à une cousine accro au journalisme.
Lois: Ouais mais je l’aide beaucoup sans avoir grand chose en échange.
Clark (buvant son café): En tout cas, on voit que vous êtes cousines.
Lois (suspicieuse): Comment ça?
Clark: Vous avez toutes les deux un sale caractère.
Lois (levant son verre de café au dessus de la tête de Clark): Répète-moi ça!
Clark (ironique): Je constatais à quel point vous aviez un bon caractère.
Lois: Je préfère ça.

Lois découvrit alors sur l’ordinateur de Chloé que les vols étaient spécifiques à un mois de l’année 1989. Celui où la pluie de météorites avait eu lieu.

Lois: D’après les regroupements que j’ai fait entre les différents vols, il n’y a que vingt-deux personnes à être potentiellement coupables.
Clark (ironique): C’est tout? On n’aura que vingt-trois maisons à visiter?
Lois: JE N’AI PAS FINI! On peut en enlever une dizaine qui sont morts depuis, ainsi que neuf autres qui ont déménagé dans une autre région, ce qui ne nous fait plus que TROIS suspects potentiels.
Clark: Et y a aucun moyen de réduire la liste?
Lois: Attends, je lance la recherche. Le premier est un certain Jeremy Creek…
Clark: Tu peux déjà l’enlever de la liste.
Lois: Pourquoi?
Clark: Parce que Jeremy a tout oublié de son passé après être revenu à Smallville il y a quatre ans.
Lois: Plus que deux alors.
Clark: Finalement, il nous reste deux personnes à voir. Quels sont leurs noms?
Lois: Steve Ross et Felicia Scott.
Clark: Steve Ross?! Mais c’est l’un des frères de Pete!
Lois: ça veut dire qu’on l’élimine de la liste?
Clark: ça veut dire qu’on commence par Felicia Scott.

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Jeu 26 Oct - 23:54

Partie 9: Le troisième sceau


Felicia travaillait à la Luthor Corp comme beaucoup de personnes à Smallville d’ailleurs. Elle s’occupait de la gestion économique de l’usine et en était fière.
Pourtant, elle cachait un terrible secret depuis la pluie de météorites. Un secret que seules les photos d’elles de cette année auraient pu révéler. Elle les avait donc subtilisé récemment car une exposition photo avait lieu tous les quinze ans selon la tradition de la petite ville de province.

Elle accueillit néanmoins chaleureusement Clark et Lois qui étaient venus lui poser quelques questions de routine en lui faisant croire que c’était pour avoir les impressions des anciens élèves sur la vie qu’ils menaient maintenant.

Clark: Merci d’avoir bien voulu nous recevoir, mlle Scott.

La jeune femme, âgée de trente ans, avait accepté de les recevoir lorsqu’elle avait vu le visage de Clark avec la caméra de sécurité. La déception lui apparut ensuite lorsqu’elle découvrit qu’il était accompagné de Lois.
La jeune fille, intransigeante, était entrée sans la moindre parole, si ce n’est un bonjour rapide. Ils s’assirent à son bureau, face à elle.
Le regard de la femme ne cessait de détailler chaque détail du physique de Clark, ce qui n’était pas sans le rendre mal à l’aide. Lois riait intérieurement de cette situation peu agréable pour son coéquipier. Même si au fond d’elle, une petite pointe de jalousie la piquait au vif.
Lois ressentait un sentiment étrange et intense envers Clark mais par respect pour Chloé, elle n’aurait jamais osé l’avouer au principal intéressé, et encore moins à sa cousine.

Lois: Nous voudrions en savoir un peu plus sur vous, par exemple…vos années de lycée.
Félicia (qui ne lâchait toujours pas Clark des yeux): Elles se sont déroulées comme pour beaucoup d’autres. Les cours, les examens, les sorties entre amis et …les garçons.

Elle avait accentué sur le dernier mot, comme pour faire comprendre à Clark qu’il était visé par cette dernière phrase à double-sens.

Lois (énervée): Nous sommes d’ailleurs nous aussi au Lycée. Pourriez-vous nous parler d’une année en particulier? Je ne sais pas…1989 par exemple.

Suite aux derniers mots de la fille du général Lane, Félicia retourna son attention sur Lois, sentant comme une pointe d’accusation quand elle avait prononcé l’année 1989.

Félicia: Il n’y a rien eu de particulier si ce n’est la pluie de météorites.
Lois (cachant son intérêt soudain): Où étiez-vous durant ce phénomène?
Félicia (voix polie mais glaciale): J’étais avec des amis non loin du Crater Lake.
Lois: Vous avez du voir la météorite tomber très près de vous, alors.
Félicia: On peut voir ça comme ça, oui. Mais…(reportant son attention vers Clark) nous pourrions peut-être parler de ça plus en détail. Autour d’un dîner par exemple…
Clark: Je dois étudier, désolé…
Félicia: Même un samedi soir?

Clark, sans défense, jeta un regard désespéré vers Lois. La jeune fille, irritée par l’attitude dérangeante de la femme, décida d’intervenir.

Lois: Vous pourriez arrêter de le draguer deux minutes!
Félicia: Non, pourquoi?
Lois: Parce qu’il est déjà pris!

C’est alors que Lois embrassa fougueusement Clark avant qu’ils ne sortent de la pièce. Même une fois dehors, Clark était encore sous le choc.

Clark: Je peux te demander ce qui t’a pris?!
Lois (souriant malicieusement): Tu m’implorais de te sortir de là alors j’ai fait la seule chose qu’elle ne pouvait pas prévoir.
Clark: Sans même me consulter?!

Soudainement, Lois le plaqua contre le mur, en plaçant une main sur son torse. Elle ajouta, la voix suave.

Lois: Tu vas pas me dire que ça t’a déplu quand même?
Clark (mal à l’aise): Lois…je suis avec Lana et…

C’est alors que Lois éclata de rire. Clark avait les yeux exorbités de surprise. Il ne comprenait plus rien de ce qui se passait.

Lois (pliée en deux): Je te tends une perche et tu tombes direct dans le panneau! C’est trop drôle!
Clark (énervé): Je ne trouve pas ça marrant de jouer avec les sentiments des autres!
Lois (perdant sa bonne humeur): T’aurais peut-être préféré que je te laisse avec la nympho de service!
Clark: Ah…Laisse tomber…

Et il partit, une douleur étrange dans le cœur. Lois resta devant la porte et tomba à genoux, en pleurant. Personne ne savait les véritables sentiments qu’elle éprouvait pour Clark Kent car de par sa nature fière, elle n’aurait jamais osé les dire à quiconque. Mais maintenant, elle le regrettait amèrement.

Lois (redressant la tête): Je ne me laisserai pas abattre aussi facilement, Lana Lang. Si l’une de nous deux doit l’avoir, alors ce sera moi.

Et elle se releva, en essuyant les larmes qui avaient coulé sur ses joues et repartit fièrement en direction de la ferme des Kent.


Gabriel et Sara étaient en train de parcourir le monde. Ils devaient absolument retrouver les deux derniers sceaux mais n’avaient aucune idée sur l’endroit où ils étaient entreposés, deux mille ans après. Finalement, ils ne trouvèrent rien mais Gabriel eut une petite idée sur l’endroit où ils avaient pu arriver.

Gabriel: Changement de cap. Nous n’allons plus au Japon.
Sara: On va où alors?
Gabriel: A New York. Je dois rendre visite à quelqu’un.

En quelques minutes, ils arrivèrent dans le planétarium du professeur Virgil Swann. Le bâtiment entièrement constitué de verre et d’acier et d’une hauteur assez conséquente dominait tout New York.

Un courant d’air passa et le scientifique comprit qu’il n’était plus seul. Tournant son fauteuil roulant vers l’entrée, il parla à voix haute.

Swann: Est-ce que c’est toi, Kal-El?
……..: Non, professeur.

Gabriel et Sara sortirent de l’ombre. Une goutte de sueur coula le long de la joue du professeur, signe qu’il n’était pas rassuré de la venue de deux inconnus qu’il avait déjà aperçut avec les caméras espions placés au lycée.

Swann: Etes-vous des envoyés de Jor-El?
Gabriel: Non. Nous sommes juste chargés de protéger Kal-El des personnes malintentionnées…comme vous, par exemple.
Swann: Je n’ai jamais voulu de mal à Kal-El!
Sara: Alors pourquoi avoir posé des caméras dans tout le Lycée?
Swann (de plus en plus nerveux): Pour le surveiller! Et voir s’il n’avait pas besoin d’aide!
Gabriel: Si c’était réellement votre but, vous le lui auriez dit.

Swann resta muet suite à la dernière réplique de son interlocuteur.
Gabriel jeta un coup d’œil circulaire dans la pièce avant de reporter son attention sur le professeur.

Gabriel: Mais nous ne sommes pas venus ici uniquement pour vous parler de Kal-El.
Swann: Dans quel but, alors?
Sara: Vous voulons récupérer les sceaux que vous avez dérobé!
Swann: Je ne sais pas de quoi vous parlez!
Gabriel: Vous en êtes sûr?

Gabriel esquissa un sourire et souffla en direction du professeur. Ce dernier vit son corps se recouvrir de glace jusqu’au menton. Gabriel avait un visage plus sérieux que jamais. Ce n’était plus le même que l’adolescent qui avait côtoyé Clark quelques heures auparavant.

Swann: Arrêtez! Je vais parler!
Sara: Vous voyez quand vous voulez, (voix sérieuse) où sont les sceaux?
Swann: Je n’en ai trouvé qu’un…il…il est dans le tiroir de mon bureau.

Sara voulut l’ouvrir directement mais Gabriel attrapa sa main avant qu’elle ne le fasse. La kryptonienne ne comprenait pas le geste de son compagnon.

Sara: Qu’est-ce que tu fais?!
Gabriel (à voix basse): Swann est un homme prudent. Radiographions le d’abord.

Gabriel utilisa sa vision aux rayons X et vit plusieurs systèmes de sécurité miniatures, se déclenchant par la chaleur. Il souffla donc dessus pour les geler avant de l’ouvrir. Il sortit un sceptre apparemment d’origine très ancienne avec des gravures kryptoniennes écrites dessus.

Gabriel (fixant le sceptre): Ne t’inquiète pas, tu seras bientôt libre.

Le kryptonien se retourna vers Swann, le visage dur.

Gabriel: En prenant cet objet qui ne vous appartenait pas, vous avez violé des lois de Krypton. En conséquence, vous allez réfléchir de vos actes, enfermé dans votre propre conscience jusqu’à ce que vous vous repentiez.
Swann: Non…par pitié…

Mais c’était déjà trop tard. Gabriel se mit à irradier de lumière. Une sorte d’aura dorée l’entourait, comme lorsqu’il avait soigné Jason. Le professeur Swann était paralysé par la terreur qui l’envahissait jusqu’au plus profond de son âme.
Gabriel leva son bras en direction du professeur Swann et un rayon lumineux, partant de sa main, percuta le front du savant.
Ce dernier tomba dans un coma dont il ne ressortirait pas avant bien longtemps.

Gabriel: Maintenant que Swann est hors-course, nous devons détruire tout ce qui se trouve ici.
Sara: D’accord. Mais tu as une idée de l’endroit où se trouve le dernier sceau?
Gabriel: Oui, mais si mes intuitions sont justes, on ne sera pas trop de trois pour le récupérer.

Gabriel et Sara se prirent la main et s’envolèrent du planétarium. Ils déposèrent Swann en bas de l’immeuble et déclenchèrent un terrible incendie qui ravagea tout le bâtiment.

Les deux kryptoniens se réfugièrent dans un appartement à Métropolis que Gabriel habitait depuis plusieurs mois déjà.
Il n’était décoré que d’un lit et de quelques meubles avec un papier peint d’un blanc cassant mais rien de très chaleureux. L’appartement ne servait que de chambre mais n’était pas vraiment un lieu de vie pour le kryptonien qui avait passé 2000 ans à attendre la venue de Kal-El.
Gabriel fracassa le sceptre de pierre. Une lumière aveuglante succéda au fracas et un adolescent aux longs cheveux blonds, lui aussi en position fœtale en sortit. Gabriel lui donna des vêtements que le nouveau venu mit rapidement.

Gabriel: Heureux de te revoir, Rapha-El.
Raphaël: Oh…ma tête! J’ai dormi combien de temps, Gabri-El?
Gabriel: Pas beaucoup, environ deux mille ans et des poussières.
Raphaël: C’est quand même déjà pas mal! Bon, où en sont Kal-El et son ennemi?
Gabriel: Kal-El n’a toujours pas fait son choix alors que son ennemi a complètement basculé vers le mal et ne tardera pas à faire ses premiers crimes.
Raphaël: Et on a encore combien de temps pour retrouver notre dernier compagnon avant qu’il ne soit trop tard?
Gabriel: Un peu moins de trois semaines. J’ai bien une idée de l’endroit où il est mais…
Sara: Mais?
Gabriel: Mais l’aide de Kal-El sera indispensable pour réussir l’opération.
Sara: Et qui crois-tu assez puissant pour devoir affronter quatre kryptoniens.
Gabriel: La plus puissante sorcière de ce siècle…Geneviève Teague.

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Mer 1 Nov - 23:53

Partie 10: Le calme avant la tempête



Clark se levait plutôt de bonne heure pour un samedi et ses parents en étaient assez surpris. Leur fils était un adepte de la grasse matinée du week-end alors pourquoi changerait-il soudainement?

Jonathan: On dirait que t’es tombé du lit, aujourd’hui.
Clark: Non. En fait…j’ai rendez-vous avec Lana.
Martha (surprise): Mais je croyais qu’elle était avec Jason.
Clark: Disons que Jason l’a oublié.
Martha: Oublié?
Clark (inquiet): Euh oui. En le soignant, Gabriel lui a…(grimaçant)effacé Lana de la mémoire.
Jonathan: Qui est ce Gabriel?! Tu ne nous en avais pas parlé!
Martha: Et toi, tu profites de la situation! Tu me déçois, Clark!
……..: Clark n’y est pour rien. J’ai agi sans qu’il soit au courant.

Martha et Jonathan se retournèrent pour voir Gabriel, adossé au mur. Il adressa un salut à Clark et se retourna vers les deux parents adoptifs du jeune Kent, sans la moindre once de peur.

Gabriel: On peut dire que vous êtes résistant, Jonathan Kent. Je connais peu d’hommes capables de résister au châtiment de Jor-El.
Jonathan: Vous connaissez Jor-El?
Gabriel: Oui. Je fais moi aussi partie du peuple de Krypton. Mais Clark ferait mieux de filer sinon, il sera en retard à son rencard. Quant à moi, je vais tout vous expliquer.
Martha: Je suis d’accord. Mais tu nous donneras aussi ta version en rentrant, Clark!
Clark: Oui, m’man!

Clark esquissa un sourire de remerciement à Gabriel puis sortit en supervitesse de la maison.

Martha: Etant donné que l’explication sera sûrement longue, vous voulez peut-être une tasse de café? Si vous en buvez bien sûr!
Gabriel: Avec plaisir, madame Kent.

Gabriel se retourna ensuite vers Jonathan. Le visage de ce dernier cachait mal la colère qu’il abritait. Pourtant, le kryptonien restait très calme.

Gabriel: Nous allons faire court, monsieur Kent. Non, je ne suis pas manipulé par Jor-El. Non, je n’ai aucune envie qu’il conquisse la Terre. Et non, je ne veux pas lui faire de mal!
Jonathan (ton méprisant): Mais je n’ai rien dit!
Gabriel: Non, mais vous l’avez pensé!
Jonathan: Parce que vous lisez dans les pensées aussi?!
Gabriel: C’est le seul moyen de savoir réellement ce que pensent les humains. Car la plupart ne sont jamais honnêtes.
Martha: Calmez-vous tous les deux!

Jonathan et Gabriel se turent. Le mari ne savait plus quoi dire alors que le kryptonien remerciait intérieurement la mère de Clark d’avoir sorti toute pensée négative de l’esprit de Jonathan Kent.

Après avoir pris son café, Gabriel raconta tout ce qui s’était passé durant les derniers jours, notamment la perte de mémoire de Pete, l’accident de Jason et l’arrivée de Sara. Bien qu’il négligea certains détails tels que la révélation de Clark à Lana et l’épreuve que cette dernière avait passé dans les grottes.

Martha (sans voix): Mais pourquoi Clark ne nous a-t-il rien dit?
Gabriel: De ce que j’en sais, vous n’appréciez pas trop tout ce qui concerne de près ou de loin Krypton. Je pense donc que c’est pour ça qu’il ne vous a rien dit. Ainsi, vous aviez l’esprit tranquille et je l’aidais à résoudre ses problèmes.
Jonathan: Mais il est plus proche de nous, ses parents que de vous, un étranger!
Gabriel: Je ne le nie pas. Je dis juste qu’il a plus de facilité à parler avec moi de ses problèmes liés à ses origines qu’avec vous.
Martha: Mais alors quelles sont les intentions de Jor-El? A-t-il changé d’avis?
Gabriel: Jor-El n’a jamais voulu obliger Clark à conquérir votre planète. Il le lui a seulement fait croire. Le peuple de Krypton était profondément pacifiste.
Jonathan: Mais alors pourquoi?
Gabriel (voix plus sérieuse): Pour détourner l’attention de Clark de son véritable problème.
Martha: Et quel est ce fameux problème?
Gabriel: La légende Kawatchee qui est visible sur les murs de la grotte n’a pas été prophétisé par des hommes mais par des Kryptoniens, qui grâce à leur science, ont pu savoir bien longtemps à l’avance la destruction de Krypton et le destin du dernier fils, Kal-El.
Jonathan: Son destin?
Gabriel: Oui. Etant donné que Kal-El n’avait plus de planète où vivre, la Terre a été choisie pour lui servir de nouveau refuge. Et, comme il posséderait certains pouvoirs, liés au soleil jaune de ce système solaire, il pourrait la protéger du mal.
Jonathan (ironique): Le mal? Mais je croyais Lionel Luthor mort. Sans lui, la paix est assurée.
Gabriel (visage sombre): N’en soyez pas si sûr. Le père n’était que le précurseur, une copie encore imparfaite, du véritable mal.
Martha: Mais alors ça veut dire…
Gabriel: Oui. Lex Luthor a été désigné, bien avant sa naissance, pour devenir le mal à l’état pur. L’adversaire éternel de Kal-El.
Jonathan: Mais pourquoi? Lex n’est pas mauvais!
Gabriel: C’est une question d’équilibre. Si le bien s’étend trop sur une planète, même dans un seul individu, alors il en viendra un autre qui sera très mauvais. Lors de la pluie de météorites où Clark est arrivé, Lex a reçu en lui le mal à l’état pur sous une forme embryonnaire. Mais plus Clark acquiert ses pouvoirs et fait le bien, plus Lex sombre dans le mal. D’ailleurs, si Lionel est mort, c’est par sa faute.


Clark avait rejoint Lana au Talon. La jeune fille avait décidé d’aider un peu ses employés en attendant l’arrivée de Clark. Le café était plein à craquer mais le jeune Kent réussit quand même à se faufiler jusqu’au comptoir.

Clark: Salut!
Lana (sourire rayonnant): Salut Clark! On peut y aller si tu veux, j’ai fini mon service y a deux minutes.
Clark: D’accord. J’ai prévu un endroit un peu spécial où t’emmener mais tu devras rester les yeux fermés, d’accord?
Lana (surprise): Si la surprise vaut le coup, j’accepte.

Ils sortirent tous les deux du Talon et le kryptonien l’emmena dans une ruelle déserte. Lana était un peu inquiète, n’imaginant pas comment il comptait l’emmener voir sa surprise.

Clark (voix douce): Ferme les yeux.

La jeune fille ferma ses paupières. Clark agita une main devant ses yeux pour voir si elle jouait vraiment le jeu. Il la prit dans ses bras, sentant son cœur battre de plus en plus vite. Il s’était entraîné avec Gabriel pendant une bonne partie de la soirée de la veille et espérait que ses entraînements n’avaient pas été vains.

Lana sentit alors que ses pieds quittaient la terre. Elle se disait que Clark la soulevait légèrement. Mais au bout de quelques minutes, elle ne résista pas à l’envie d’ouvrir les yeux.
Elle fut alors à la fois surprise et émerveillée.

Lana: Clark…Clark, on est en train…
Clark: Oui, Lana. On est en train de voler.

Avec la jeune fille dans ses bras, ils admiraient la petite ville de Smallville et voyaient même une partie de Métropolis.

Lana: C’est impressionnant.
Clark: Maintenant, tu connais notre moyen de transport. Mais la destination, elle est bien loin d’ici.

Et il se mit à voler de plus en plus vite. La jeune fille sentait le vent dans ses cheveux mais elle était à l’abri avec le torse de Clark.
En quelques minutes, ils arrivèrent dans une endroit où il faisait encore nuit pour quelques minutes. Lana ne pouvait s’empêcher de rester sans voix face au spectacle qui s’offrait à elle.
Clark se posa avec son amie sur un rocher et ils virent ensemble le soleil se lever. La lumière se répercuta sur les pierres et les temples antiques qui se dressaient devant eux. La pierre brillait comme si elle était faite d’or. Le visage de la jeune fille irradiait de joie. Une joie intérieure comme elle n’en avait plus ressentie depuis le jour où ils s’étaient assis dans l’herbe, à l’ombre d’un arbre et qu’il avaient goûté au calme d’être ensemble.

Lana: Mais ces temples…
Clark: J’ai pensé qu’un petit tour en Grèce te ferait plaisir.

Lana fut encore plus surprise après ce qu’avait dit Clark. Elle avait devant elle, l’Acropole antique et pour elle seule.

Clark: J’espère que tu n’es pas déçue.
Lana: Bien sûr que non! J’avais toujours rêve d’aller en Grèce. (visage plus sérieux)Mais dis-moi que je ne rêve pas. Jure-moi que tu ne vas partir et me laisser encore seule!
Clark (souriant chaleureusement): Je te le promets.

Et Clark la prit de nouveau dans ses bras. Bercés par le bruit apaisant des vagues lointaines, ils partagèrent encore un peu ce moment de bonheur d’être enfin ensemble sans contrainte. Puis ils s’envolèrent pour découvrir quelques unes des autres contrées du monde pour le reste de la journée.


Lex était en train de parcourir les couloirs du lycée de Métropolis. Il ne connaissait qu’une seule personne qui serait restée de son plein gré dans le Lycée un samedi matin.
Cette personne était la jeune fille aux courts cheveux blonds qu’il observait à travers les vitres de la pièce. L’aîné des Luthor avait de grands projets pour cette journaliste en mal d’amour et d’amitié. Il comptait sur elle pour devenir son alliée principale pour le combat qu’il ne tarderait pas à mener. Il avait déjà l’argent mais désirait le pouvoir et pour cela, il lui faudrait l’information et seule la jeune journaliste serait en mesure de le lui fournir.

Lex arborait un regard de dément en pensant à tous le mal qu’il allait bientôt commettre. Plus rien d’humain ne subsistait dans ce corps qui avait autrefois abrité des sentiments. Juste de la folie et de la haine.

Lex (murmurant): Bientôt Chloé, tu seras tout comme ton père, tu seras…à moi.

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Sephiroth
Sage
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 29
Localisation : Panda Land ^^
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Sam 2 Déc - 3:30

tant que c'est du Lexana, je suis pour cheers

Edit: bon d'après Laurent, je ne peux pas poster tant que je n'ai pas lu la fic, c'est sympa...mais bon ça dépend de quoi ça parle aussi, moi je pensais que c'était du Lexana xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent94
Admin
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 29
Localisation : Yavin IV
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   Dim 3 Déc - 1:10

Exact, je pense que le minimum pour poster sur une fic, c'est au moins d'avoir commencé à lire la fanfic en question.

Et donc si possible, ce serait sympa d'éviter le flood sur les topics de fanfic, stp.



Laurent94

_________________
Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. Il n'y a de passion, il y a la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il y a La Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanficworld.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1)Le début de la quête (fic smallville)   

Revenir en haut Aller en bas
 
1)Le début de la quête (fic smallville)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Smallville
» Smallville
» D.C.COMICS
» SMALLVILLE
» Smallville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fanfic World :: Fanfictions :: Séries-
Sauter vers: